San Paolo Fuori le Mura

Adresse : Piazzale di San Paolo, 1

00146

ROMA , Lazio

Voir sur la carte

Contact

Email : sacrestia@abbaziasanpaolo.net

Tél 2 : 00 39 06 69880812

Tél 3 : +39 06 54 10 341

Commentaire culturel

Saint Paul est martyrisé (décapité) entre 64 et 68. Citoyen romain, il bénéficie des privilèges attachés à cette citoyenneté et le corps de Paul n'a pas besoin d'être caché : il est enterré dans un cimetière romain. Sa tombe est aussitôt l'objet de vénération.
En 324, Constantin fait construire sur sa tombe la première basilique.
En 390, une deuxième basilique, plus grande, est érigée.
En 1840, la basilique est reconstruite à l'identique après un incendie dévastateur quelques années plus tôt.
Cette église, l'une des quatre basiliques majeures de Rome, est la plus grande de la ville, après Saint-Pierre du Vatican.
L'atrium, vaste jardin entouré d'une promenade (146 colonnes), précède l'église. En son centre, la statue de saint Paul rappelle son martyre (l'épée) et sa mission (le Livre, à transmettre aux gentils).
A l'intérieur, le plan reprend celui d'une basilique romaine (bâtiment civil ou lieu de réunion ouvert au public).
Sous l'autel, lieu le plus sacré de l'église, se trouve la tombe de Paul. Le ciborium (baldaquin abritant le maître-autel), épargné par l'incendie de 1823, est le seul reste médiéval gothique (daté de 1285). Le candélabre du cierge pascal est une belle œuvre du XII° siècle.
36 fresques murales rapportent les épisodes de la vie de saint Paul.
Mais le touriste comme le pèlerin regarderont aussi, sous les fenêtres de la nef et des nefs latérales, la succession des portraits de chaque pape, illustrant superbement la succession apostolique depuis Pierre.
A l'extérieur, un beau cloître du XIII° siècle flanque un côté de la basilique.

Commentaire spirituel

La basilique Saint-Paul-hors-les-Murs est la troisième basilique majeure dans l'ordre protocolaire des basiliques papales (après Saint-Jean-de-Latran et Saint-Pierre du Vatican, et avant Sainte-Marie-Majeure).
 
C'est en 1300 que le pape Boniface VIII promulgua la bulle d'indiction Antiquorum fida relatio qui instituait l'Année sainte. Il y précisait les conditions de l'indulgence, parmi lesquelles la visite de deux basiliques de Rome, lieux de sépulture des apôtres saint Pierre et saint Paul : les basiliques Saint-Pierre du Vatican et Saint-Paul-hors-les-Murs devenaient ainsi majeures.
A l'occasion du deuxième jubilé, le pape Clément VI donna en 1350 le titre de "majeure" à la basilique Saint-Jean-de-Latran, cathédrale de Rome, qui porte le titre de omnium urbis et orbis ecclesiarum mater et caput ("mère et tête de toutes les églises de la Ville et du monde").
La basilique Sainte-Marie-Majeure, la plus ancienne église consacrée à Marie, est la quatrième et dernière église romaine à recevoir le titre de "majeure", qui lui fut donné en 1390 par le pape Boniface III, pour honorer la Vierge.
Chacune des quatre basiliques majeures a une Porte sainte, solennellement ouverte et fermée au début et à la fin de chaque Année sainte.
 
La basilique  Saint-Paul-hors-les-Murs est aussi une des sept églises du pèlerinage de Rome, formalisé au XVI° siècle par saint Philippe Néri (avec les trois autres basiliques majeures ainsi que les basiliques mineures Sainte-Croix-de-Jérusalem, qui garde les reliques de la Passion, Saint-Laurent-hors-les-Murs, tombe des saints Etienne et Laurent, et Saint-Sébastien-hors-les-Murs, au-dessus des catacombes).
 
A côté des quatre basiliques majeures, l'Eglise catholique romaine distingue dans le monde entier de nombreuses basiliques dites mineures, rassemblant en nombre les pèlerins autour du Christ, de la Vierge ou encore des reliques d'un saint particulièrement vénéré, ou remarquables par leur antiquité, leur réputation, leur taille ou leur beauté. Leur titre honorifique octroyé par le pape leur donne la préséance sur toutes les autres églises, à l'exception de la cathédrale de leur diocèse.