< Retour

Blog > Infos destinations

D’une renaissance spirituelle à une renaissance artistique

Assise et l'Ombrie

D’une renaissance spirituelle à une renaissance artistique

Pour préparer et enrichir le voyage qu’elle organise en Ombrie avec Terralto, l’association 3.ND de Versailles propose en amont plusieurs conférences sur la révolution artistique du XIV° siècle et la renaissance spirituelle portée par la figure de saint François.

Notre guide italienne, Ambra Antonelli, ombrienne de Pérouse, archéologue, historienne d’art et spécialiste de saint François a ainsi donné une remarquable visio-conférence.

Elle a d’abord dressé le tableau de l’époque qui a vu naître François : l’émergence d’une société dans laquelle la bourgeoisie commerçante, classe nouvelle, bouscule l’ordre féodal pour conquérir dans toute l’Europe le pouvoir dans les cités et établir un système de gouvernance communal et représentatif ; avec l’essor économique vient la croissance démographique. François est issu de cette classe qui n’a pas comme projet seulement l’enrichissement mais aussi un profond désir de bonheur et de jouissance.

C’est une époque de bouillonnement intellectuel, de profonde remise en cause de la pensée prélogique pendant laquelle l’Église doit affronter une importante menace hérétique (cathares, vaudois…). Il lui faut donc construire un édifice doctrinal fermement ordonné (saint Thomas d’Aquin…) et il lui faut trouver des modèles inspirants dont saint François devient la figure parfaite, à la fois issue de cette bourgeoisie rétive et admirée des grands seigneurs. Il garde le goût de la célébration des beautés et bontés de la Création, il est proche des plus humbles par son choix radical de la pauvreté et son désir de donner à tous la possibilité de suivre un chemin chrétien. Et il propose ainsi une incarnation de la foi et des valeurs chrétiennes dans la vie d’ici-bas.

L’Église s’adapte : les premières traductions écrites de la Bible en langues vernaculaires datent du XIII° siècle ; au latin, saint François préfère la langue vulgaire pour écrire le Cantique des Créatures. Elle commande aux artistes des images nouvelles, dont la compréhension est accessible à tous et directement inspirées de la spiritualité franciscaine et du modèle de saint François. Un nouveau langage pictural émerge par lequel s’expriment la beauté et l’amour de la Création au centre de laquelle l’homme a la première place.

Illustrant ses propos par des photos des sites qui seront visités, Ambra guide les futurs voyageurs dans les arcanes de la société médiévale, de sa mutation complexe et de la spiritualité lumineuse qui sera le fondement de la Renaissance humaniste.

L’Ombrie, d’une renaissance spirituelle à une renaissance culturelle

Madeleine Troude