Contactez-nous
Égypte Un parfum d'éternité

Une civilisation millénaire à découvrir en voyage sur mesure.

Baignant dans le soleil de Râ, le sable du désert n’a pas fini de révéler de nouveaux sites archéologiques, témoins de l’histoire pharaonique de l’Égypte antique. Imaginez le plus mythique des royaumes et ses cités millénaires d’une richesse inégalée, aux technologies supérieures et à l’architecture complexe. Des monts du Sinaï aux palais d’Abou-Simbel en passant par Louxor et Alexandrie, les capitales des différentes dynasties expriment par leurs édifices, une grandeur passée qui fait aujourd’hui la fierté du peuple égyptien. Contrée antique et biblique, nombre d’hommes et de femmes ont foulé l’arène chaude du delta, de la vallée des rois et de la Nubie, soit pour la défendre, soit pour la conquérir. Nombre d’hommes et de femmes ont vogué sur le Nil à l’assaut des pyramides. Ramsès, Néfertiti, Moïse, Alexandre le Grand, Cléopâtre, Octave, Napoléon, empires Ottoman et Britannique… sont autant de figures qui ont forgé la culture de l’Égypte qui ne serait pas ce qu’elle est sans les égyptiens eux-mêmes qui se feront une joie de vous accueillir dans leur beau pays.

© TERRALTO

Conseils Terralto pour bien préparer votre voyage sur mesure en Égypte

CLIMAT

Le climat de l’Egypte est réputé pour être doux et sec, méditerranéen dans le nord et désertique en Haute Egypte. Il est relativement stable, il pleut très rarement. Il fait chaud  mais les nuits restent fraîches. Nous vous conseillons d’emporter des vêtements légers, pratiques, en coton de préférence. De décembre à février, prévoir également un vêtement plus chaud pour le soir. Prévoyez toujours un lainage pour le soir et les hôtels climatisés.

N’oubliez pas : de bonnes chaussures de marche, des lunettes de soleil, un chapeau et un maillot de bain.

MONNAIE

L’unité monétaire est la Livre Egyptienne (LE) divisée en 100 piastres. Vous pouvez emporter des euros ou des dollars en billets de banque ou chèques de voyage. Nous vous conseillons des petites sommes, car il vous sera difficile de reconvertir vos livres à votre retour. La Livre Égyptienne ne s’exporte pas : lors du change (banques, bureaux de change..) il vous est remis une feuille de déclaration indispensable pour changer vos livres non utilisées. Ne la perdez pas.

POURBOIRES

Bien que le service (hôtels, restaurants) soit compris porteurs, liftiers, personnel hôtelier, felouquier, caléchier, chauffeurs, guides… attendront de vous un « bakchich ». Gardez de la menue monnaie à cet usage. Nous ne pouvons rien à cette coutume, gardez le sourire !

CONSEILS PRATIQUES

Vous pouvez emporter appareils photos, caméras, magnétophones… mais attention, ils sont interdits dans certains lieux : musées, tombes…Munissez vous des piles nécessaires : vous en trouverez sur place mais elles sont très coûteuses (et attention aux validités). Une lampe de poche pourra vous être utile pour la visite des tombeaux et des temples.

N’oubliez pas vos médicaments habituels et prévoyez des remèdes contre les troubles intestinaux (il est conseillé de boire de l’eau minérale, de peler les fruits) et les refroidissements (écarts de températures entre le bateau, l’hôtel, le bus et l’extérieur, climatisation). N’oubliez pas que vous êtes en orient.

Souvenirs

Antiquités authentiques (attention il est interdit de les exporter)  ……….beaucoup d’imitations : cuivre, nacre, cuir, verre soufflé, tapisseries, papyrus, bijoux en or et en argent, vêtements brodés, épices, parfums… N’oubliez pas que le marchandage est de rigueur.

GÉOGRAPHIE

995.000 km² dont seulement 38.000 habités et cultivés (Vallée du Nil, Delta du Nil et Oasis). 957.000 km² formés par : le désert Arabique à l’Est et le désert libyque à l’Ouest.

Trois grandes régions : La basse Egypte : le Delta du Nil (Alexandrie, Port Saïd, le Caire). La haute Egypte : du Caire à Assouan. La Nubie : d’Assouan aux frontières du Soudan.

Frontières avec la Lybie, le Soudan, Israël.

APERÇU HISTORIQUE

Jusqu’en 3300  – Préhistoire
  Le peuplement de l’Égypte est d’origine essentiellement africaine? modifié et enrichi par divers apports, principalement sémitiques.

Le paléolithique : aucun squelette, ni habitat humain du paléolithique n’a jusqu’à présent été découvert, par contre on a trouvé silex taillés, coups de poings, couperets.

Néolithique (vers 10000) : sédentarisation au bord du Nil (culture, élevage, céramique, vannerie..) Différenciation entre les pays du Nord (Fayoun et Delta) et la Haute-Égypte.

Énéolithique : les villages sont plus importants, apparition du cuivre, l’art commence à naître. 2 foyers de civilisation : nord, groupes de principautés d’occident et d’orient qui s’unifieront en royaumes sous le patronage d’Osiris – sud, royaume placé sous le patronage (peut-être) de Seth.

3300-2800 Époques préthinite et thinite
  Dynasties Rois importants Faits notables
  I Narmer

Ménès

Conquête de la Basse-Égypte

Fondation de Memphis

  II Khasekhemoui Relations avec Byblos (bois de cèdre)
Vers 2800 av. J.C., l’Égypte se compose de 2 royaumes, la Haute-Égypte et la Basse-Égypte, établis eux-mêmes par le regroupement des 42 nomes primitifs. le Roi Narmer, assimilé au semi-légendaire Ménès, conquiert la Basse-Égypte. L’histoire de l’Égypte ancienne commence donc au moment où l’unité du pays sous l’autorité d’un chef unique est un fait accompli.

C’est Manéthon, prêtre égyptien hellénisé et contemporain des premiers Ptolémées qui, vers 260 av J.C. a défini plus ou moins arbitrairement l’histoire de l’Égypte en 30 dynasties. L’unité du pays se scelle par la fondation d’une nouvelle capitale : Memphis (et non plus This) « le mur blanc ». L’administration s’établit peu à peu avec l’apparition des fonctionnaires, l’agriculture se développe, allant de pair avec l’irrigation, on abandonne la brique pour le travail de la pierre (granit). Le système d’écriture est mis au point : les hiéroglyphes acquièrent leurs formes et leurs dimensions les uns par rapport aux autres.

2800-2050 ANCIEN EMPIRE (2800-2300) 1ère PÉRIODE INTERMÉDIAIRE (2300-2050)
Ancien empire : Commence pour l’Égypte une période exceptionnellement brillante. Pays aux frontières stables, le pharaon est souverain héréditaire absolu et règne depuis Memphis. L’expression artistique jaillit particulièrement aux IIIème et IVème dynasties (perfection architecturale : Pyramides de Djoser, Chéops). Élaboration de grandes doctrines théologiques (l’Univers est l’œuvre d’un Dieu primordial), mise au point du calendrier de 365 jours (l’année commence à la mi-juillet avec l’inondation du Nil), connaissance médicales.

Période intermédiaire : Pépi I fut incapable de briser l’indépendance croissante des fonctionnaires qui dirigeaient les nomes, et qui devinrent donc peu à peu des petits royaumes dont deux s’imposent cependant : celui d’Harcléopolis et celui de Thèbes (ce dernier réunifiera l’Égypte).

  III Djoser Son conseiller Imhotep, médecin et architecte :  Sakkarah
  IV Snefrou Pyramides de Meïdoun et Dahchour
    Chéops Grande Pyramide de Guiseh
    Chephren 2ème Pyramide de Guiseh
    Mykherinos 3ème Pyramide de Guiseh.
  V   La Religion solaire devient religion d’état : tout le pays est sous l’autorité de Rê, le pharaon est adoré comme fils de Rê.
  VI Pépi I Son ministre Ouni étend sa puissance jusqu’en Syrie, mais son trop long règne (50, 92 ? ans) désagrège l’Ancien Empire.
  VII à IX   Période intermédiaire, petits royaumes.
  X Khéty I Royaume de Héracléopolis, mais c’est Thèbes qui réunifiera l’Égypte.
2050-1500 MOYEN EMPIRE 2050-1800 – 2ème PÉRIODE INTERMÉDIAIRE 1800-1550
Moyen Empire : réunification définitive œuvre de Mentouhotep 22. Ses successeurs rendent à l’Égypte la sécurité de ses frontières en édifiant, le long du désert du Sinaï, le « Mur du Prince ».

Thèbes, nouvelle capitale : Amon est associé à Rê (Amon-Rê, le 1er des Dieux, Osiris, Dieu des morts)

La monarchie ôte les pouvoirs aux chefs des nomes et tente de créer une administration centralisée confiée à un vizir. Brillante vie intellectuelle (littérature, enseignements moraux, contes) La Sculpture officielle revient à la forme d’expression de l’Ancien Empire,  en substituant la force, le souci ou le tourment intérieur à la sérénité.

Période intermédiaire : Les Hyksos, envahisseurs, issus de tribus nomades hourrites et sémitiques, venus du nord-est, dominent l’Égypte grâce à leur technique de guerre (cheval et char de combat), capitale Avaris (Delta) ne sera prise que sous la XVIIème dynastie. Cette période intermédiaire est l’époque des Hébreux en Égypte.

  XI 4 Mentouhotep Réunification de l’Égypte
  XII Amenhemet I

Sesostris I

Amenhemet II

XIIème dynastie, l’une des mieux connues et des plus prospères, activités dans tous les domaines

Apogée de la XIIè dynastie, construction du Labyrinthe de Byblos. Entreprend de grands travaux : assèchement,irrigation du Fayoum, nouvelles voies commerciales (Mer Rouge,Crète, Byblos..).

  XIV Neferhotep  
  XVI 6 rois Hyksos Les Hébreux en Égypte
1550-1100 NOUVEL EMPIRE
Ahmosis chasse les Hyksos et fonde le Nouvel Empire. Ses successeurs font de l’Égypte une puissance prépondérante avec une apogée sous Hatchepsout (politique pacifiste). Son beau-fils (Thoutmosis III) lui succède : c’est la période de la plus grande extension de l’Égypte, de l’Euphrate jusqu’au Mitanni, à la 4ème cataracte. Le déclin apparaît sous Aménophis II. Survient une révolution incarnée par Aménophis IV (« le roi hérétique ») qui devient Akhenaton, époux de Nefertiti (culte monothéiste d’Aton, capitale El Amarna). Son gendre Toutankhamon lui succède : capitale à nouveau à Thèbes. Horemheb qui devient roi à son tour rétablit l’ordre intérieur et proscrit tout ce qui vient d’El Amarna. Mais l’Égypte vit des difficultés de plus en plus considérables. Les pharaons guerriers (Sethi I, Ramsès II) n’aboutissent qu’à des résultats incertains mais grâce à 40 ans de paix, l’Égypte est dotée de parures monumentales : restauration de tous les temples, travaux célèbres (salle hypostyle de Karnak, temple d’Abou Simbel, Ramasseum, cour de Louxor).

Après Ramsès II, l’Égypte doit lutter constamment contre les nouvelles invasions indo-européennes.

Ramsès III est le dernier grand pharaon. Sous ses successeurs, l’autorité du pharaon s’incline devant la puissance du clergé d’Amon : crise morale et matérielle, pillage des tombes et impunité de leurs auteurs.

  XVIII Ahmosis Expulsion des Hyksos
    Aménophis I Splendeur de Thèbes
  XVIII Thoutmosis I Son tombeau dans la Vallée des Rois
    Hatchepsout Deir el Bahari
    Thoutmosis III 18 campagnes en Asie
    Aménophis III Grandes constructions à Thèbes
    Aménophis IV ou Akhenaton : déclin de la domination égyptienne en Asie
    Toutankhamon  
  XIX Sethi I Guerres victorieuses
    Ramsès II Grandes constructions. Exode des Hébreux
  XX Ramsès III Repousse les Peuples de la Mer
    Ramsès IX Désordre et pillage dans tout le pays
1100-332 BASSE ÉPOQUE ET FIN DE L’INDÉPENDANCE
Après Smendès (XXIè dynastie), l’Égypte n’est plus une grande puissance. C’est l’Asie qui domine avec des géants tels que l’Assyrie, Babylone (Nabuchodonosor), la Perse.  Sesqhonq I conquiert cependant la Palestine et pille Jérusalem (XXIIè D.) Un dernier sursaut avec la renaissance des arts et des relations avec la Grèce sous la XXVIè dynastie. L’Égypte devient province perse en 525 et est conquise par Alexandre le Grand en 332.
  XXI Smendès à Tanis
    Psousennes Tombeau inviolé à Tanis
  XXII Sheshonq I Hostile à Salomon il s’empare de Jérusalem sous Jéroboam
  XXVI Néchao Sursaut de l’Égypte
  XXVII Psammétique III 1ère domination perse
  XXX Nectanébo I 2ème domination perse
    Alexandre Alexandre devient le conquérant de l’Égypte.
FIN DES DYNASTIES ÉGYPTIENNES
333-30 ÉPOQUE GRECQUE
Pillée, abandonnée à l’anarchie (temples profanés, habitants massacrés) l’Égypte épuisée et lasse apprend avec soulagement la nouvelle de la défaite de Darius II devant Alexandre le Grand, elle implore le secours du Macédonien et accepte de bon gré d’être tout entière tournée vers ce nouveau centre de civilisation qu’est la Méditerranée des Grecs puis des Romains.
Dates Faits notables
333-311 Alexandre le Grand et ses successeurs : après la fondation d’Alexandrie, Alexandre le Grand part à la conquête de l’Asie en confiant l’administration du pays à Ptolémée. A sa mort en 323, son fils, Philippe lui succède. Assassiné en 317, Philippe est remplacé par Alexandre Aegos, fils posthume d’Alexandre le Grand et de Roxane.
311-30 Dynastie lagide : Ptolémée attend 5 ans pour monter sur le trône (306) et ajoute à son royaume Cyrène, la Syrie, la Coelé-Syrie et la Palestine. Sous son règne et celui de son successeur la civilisation grecque brille en Égypte de son plus vif éclat (bibliothèque et phare d’Alexandre, travaux du canal du Nil à la Mer Rouge). Ses successeurs (Ptolémée) essaient de continuer la tradition mais leur règne est souvent troublé (perte de la Palestine et de la Syrie, assassinats, émeutes…) L’Égypte se trouve peu à peu sous la domination romaine.
  130-127 Cléopâtre II Reine d’Égypte
  51 Cléopâtre VII et

Ptolémée XIII

Sous la tutelle du sénat romain représenté par Pompée. Cléopatre s’associe à la fortune de César. À la mort de César, Antoine devenu maître de l’Orient lui donne la Phénicie, la Syrie, une partie de la Cilicie, Chypre, l’Arabie des Nabatéens et reconnaît les droits à la couronne de son fils Césarion conçu avec César.
  30   Antoine perd la bataille d’Actium, les légions d’Octave envahissent l’Égypte qui devient romaine. (suicide d’Antoine, puis de Cléopatre)
30-395 EPOQUE ROMAINE
Devenue romaine, l’Égypte subit les contrecoups de toutes les vicissitudes de l’Empire Romain mais est aussi une province importante : grenier de Rome, charnière de trois  continents, elle est  directement sous l’autorité  de l’empereur représenté par un préfet (et non un procurateur comme dans les autres conquêtes).
30av-14ap Auguste et ses successeurs
14-68 La dynastie julio-claudienne
  vers 40 Arrivée en Égypte de Marc qui fonde l’église d’Alexandrie (martyre en 63)
69-192 Flaviens et Antonins : troubles, soulèvements des juifs…
193-305 Longue période de troubles dans l’empire romain.

En Égypte, controverses théologiques, persécutions contre les chrétiens (les déserts du Sinaï et de Thébaïde se peuplent d’anachorètes)

  260-268 Sous Gallien, les liens très relâchés entre l’Égypte et Rome finissent par se rompre et les Alexandrins élisent comme empereur le préfet Emilien (265). L’Égypte devient alors la proie d’envahisseurs et d’usurpateurs
  284-305 Règne de Dioclétien qui entreprend une profonde réforme de l’Empire
305-395 De Constantin à Théodose : Constantin restaure l’unité de l’Empire (312) et ouvre une nouvelle période dominée surtout par les questions religieuses. Les Patriarches font autorité (Antoine, Macaire, Pacôme et autres pères inaugurent le monachisme).
  337 Constantin II, favorable à l’arianisme va mettre aux prises l’empire et les évêques, continuelles émeutes. Athanase sera pendant près d’un demi-siècle à la tête du combat contre l’arianisme et les hérésies.
  379 Règne de Théodose : de nombreux temples sont détruits ou convertis au christianisme. A la mort de Théodose (395) l’Égypte est rattachée à l’Empire d’Orient.
395-642 L’ÉGYPTE BYZANTINE
L’Égypte appartient désormais à l’Empire Byzantin, déchirée par les querelles religieuses, trop loin du pouvoir central, elle s’abandonnera facilement aux invasions arabes.
395-450 Le temps des Hérésies
451-582 Naissance de l’Égypte Copte
582-642 Fin de la domination byzantine : le pays que sa division religieuse déchire, souffre de la domination byzantine. En 619 des Perses ne rencontrent aucune résistance et en 639 le Calife Omar’Amr s’empare du vieux Caire.
642-1251 LES CALIFES
642 Prise d’Alexandrie
661-750 Les Omeyyades
  706 L’arabe est la langue de tous les actes officielles
750-870 Les Abbassides
  762 Fondation de Bagdad qui est capitale de l’Empire
  Epoque de grande prospérité, mais l’empire est trop grand..
870-905 Les Tülünides
905-960 Les Ikhchidites
960-1171 Les Fatimides (descendants de Fatima, fille de Mahomet, maîtres de l’Afrique du Nord)
  1070 Les milices Turques pillent le Caire et conquièrent la Syrie
  1099 Première Croisade, l’Égypte se replie sur elle-même
1171-1250 Les Ayyubides
  1174 Saladin maître de l’Égypte et fondateur de la dynastie Ayyubide
  1249 Saint Louis à la tête de la 7ème croisade débarque à Damiette mais en 1250 l’armée entière est capturée. Les Mamlouks victorieux mettent fin à la dynastie Ayyubide
1251-1517 LES MAMELOUKS
Un régime fort s’installe en Égypte : 47 souverains en 267 ans, magnificence des palais et des mosquées, pays de transit entre l’Orient et l’Occident
1251-1382 Les Mamelouks bahrides
1382-1517 Les Mamelouks circassiens
  1453 Prise de Constantinople par Méhémet II, domination turque sur le Proche-Orient, traité avec les Français
  1517 Fin de l’indépendance , l’Egypte qui n’est plus qu’une province de l’Empire Ottoman
1517-1798 L’ÉGYPTE OTTOMANE
L’Égypte est administrée par un pasha nommé par le sultan.  Le pays est opprimé par une minorité d’étrangers
1528 Suleiman renouvelle les garanties accordées aux Français, avantages qui seront étendus à tous l’empire Ottoman
1786 Le gouvernement de Constantinople tente de soumettre le pays où règne l’anarchie
1798-1804 LES OCCIDENTAUX
L’Égypte prend conscience de son caractère national et brise la féodalité qui empêchait son évolution
1798 12/07 Bonaparte débarque à Alexandrie
1801 04/03 Une armée anglaise débarque à Abuqir, les français sont vaincus
  Rivalités : les Turcs souhaitent rétablir leur autorité, les Mamelouks veulent imposer à nouveau leur pouvoir. Les Anglais, redoutant le retour des Français soutiennent les Mamelouks puis se retirent.
1804 Les Ulémas, chefs religieux, soulèvent la population contre les Mamelouks
1805-1879 VICE ROYAUTÉ OTTOMANE
Développement du pays suivant le programme de Bonaparte : cultures nouvelles, création d’une industrie, réformes administratives…
1840 Grâce à l’appui de la France, Mehmet Ali obtient le pouvoir héréditaire (vice-roi d’Égypte reconnu par Constantinople) en Égypte qui demeure province de l’Empire Ottoman, avec un statut spécial
1857 Mariette fonde à Bulaq le musée des Antiquités égyptiennes
1859 Début des travaux de creusement du Canal de Suez qui sera inauguré en 69
1879-1918 LE CONTRÔLE ÉTRANGER
Fin de l’autonomie, l’Égypte est sous protectorat
1875 Actions du canal vendues aux Anglais
1876 « Condominium » franco-anglais qui contrôle les finances égyptiennes
1883 L’Angleterre contrôle seule le pays
1914-1918 Profitant de l’alliance turco-germanique l’Angleterre établit officiellement son protectorat sur l’Égypte
1918-1952 LE ROYAUME D’ÉGYPTE
1918-1936 Le Wafd : délégation manifestant le désir des égyptiens pour l’indépendance complète ; seul véritable parti d’opposition
  1922 Le gouvernement anglais reconnaît l’Égypte comme état souverain indépendant mais l’occupation est maintenue
    15 mars Fu’ad se déclare roi d’Egypte
1936-1952 Fin de la Royauté
  1936 Faruq succède à son père
  1945 L’Égypte déclare la guerre à l’Allemagne et au Japon, entre à l’ONU

Création de la Ligue Arabe

  1951/52 Retour du Wafd au pouvoir qui ne pourra contrôler les émeutes de 1952
    23/7 Gamal Abdel Nasser prend le pouvoir.
1952-1970 RÉPUBLIQUE ET INDÉPENDANCE
Réformes agraires, premier plan quinquennal de développement
1953 18/06 Proclamation de la République
1956 Proclamation de l’indépendance du Soudan. Nouvelle constitution (An Nasir président)
1958 Création de la République Arabe Unie (R.A.U) associant l’Egypte à la Syrie, capitale le Caire
1967 Guerre avec Israël
1971/ 1996 L‘ÉGYPTE CONTEMPORAINE
Développement économique, guerres contre Israël, construction du barrage

d’Assouan, essor industriel, démocratisation du régime, mais aussi poussée de l’Intégrisme musulman, émeutes, arrestations…. qui « aboutiront » à l’assassinat de Sadate