Contactez-nous
Kirghizistan et Ouzbékistan Découverte des pays de la Grande Route de la Soie

UN voyage pour groupe sur mesure pour découvrir les pays de la Grande Route de la Soie

Petit pays d’Asie centrale presque entièrement montagneux dont plusieurs sommets atteignent les 7 000 mètres (le Khan Tengri, le pic Lénine et le pic Pobedy) et dont l’altitude moyenne est supérieure à 3 000 mètres, le Kirghizistan est majoritairement habité par les Kirghizes, un peuple nomade turcique sédentarisé depuis peu et vivant encore en grande partie selon un système tribal et clanique.

C’est une terre d’éleveurs et de cavaliers fortement attachés à leurs traditions ancestrales. Les paysages somptueux des sommets enneigés qui surplombent de profondes vallées, le lac salé Issyk Kul qui est, à 1620 mètres d’altitude, le second plus grand lac de montagne au monde après le lac Titicaca, les grandes étendues de steppes où paissent les troupeaux et où les nomades installent leurs campements, n’ont pas été altérés par les dégâts d’un tourisme de masse. Le cheval tient une place très importante dans cette culture nomade et les nombreux sports et jeux équestres ont été l’occasion de la création des premiers jeux mondiaux nomades qui se tiennent dans le pays. Rattaché à l’Empire russe en 1876, le pays intègre l’URSS et demeure dans la confédération jusqu’à son indépendance en 1991.

Prolongeant à l’ouest l’une des routes de la Soie, l’Ouzbékistan, état indépendant depuis 1990, connût les dominations successives des grands empires régionaux (grec, achéménide, Kouchan, sassanide, russe…), depuis la conquête d’Alexandre le Grand à l’URSS. Le pays, essentiellement désertique, est l’un des plus grands d’Asie centrale et l’un des plus peuplés. Situé au croisement des grandes routes de communication, il a été modelé par les nombreuses cultures des populations qui s’y sont installées. La Grande Route de la Soie, sécurisée avant notre ère, enrichit le paysage de caravansérails et de villes étapes dont Khiva et Samarcande (près de laquelle naquit Tamerlan) restent les magnifiques témoignages. Boukhara (lieu de naissance d’Avicenne) fut un brillant centre culturel et artistique sous la dynastie perse Samanide. Plusieurs religions s’y sont enracinées (le zoroastrisme, le bouddhisme et l’islam très marqué par le soufisme) et y ont laissé un patrimoine architectural et culturel remarquable.

© TERRALTO