Contactez-nous

Oman Famille & amis

L’Arabie heureuse

Situé à la pointe de la péninsule d’Arabie, flanqué de l’Arabie Saoudite, côté désert, et de l’Iran, côté mer, ses voisins puissants et rivaux avec lesquels il a su conserver des relations prudentes, le Sultanat d’Oman évoque le mythe légendaire de l’orient. 3165 km de côtes bordent l’océan indien. Au nord les fjords exceptionnels de la péninsule de Musandam à la pointe du détroit d’Ormuz, zone stratégique sensible qui voit circuler 30% de la production mondiale de pétrole. Au sud les plages sauvages du Dhofar, un climat tropical dans lequel s’épanouit une végétation de baobabs, de tamaris en fleurs et d’arbres à encens. Les côtes abritent des criques sauvages. Les plages de Ras Al Jinz sont les sites ancestraux de ponte et de nidation des tortues vertes. Sur le littoral, la ravissante petite ville de Sour héberge le dernier chantier naval d’Oman de fabrication des boutres, les bateaux traditionnels en teck.

Le paradis des randonneurs

Mer, montagne et désert… Tels sont les paysages du Sultanat d’Oman. De la chaîne des monts du Hajar creusée de grands canyons, du Jebel Shams qui culmine à 3075 mètres au Jebel Akhdar, la montagne verte célèbre pour ses jardins suspendus en terrasse dont le système d’irrigation ancestral (falajs) permet la culture des roses, des céréales et les plantations de vergers aux parfums sucrés, on traverse des villages traditionnels en pisé souvent abandonnés, on croise d’anciennes forteresses, on se baigne dans des wadis aux eaux cristallines où s’épanouissent en bouquet les lauriers roses. Au pieds des monts, Nizwa, l’ancienne capitale d’Oman, qui possède un fort du XVII° siècle et un château et une mosquée du IX° siècle, est célèbre pour son vieux souk où sont fabriqués les khanjars, fameux poignards de cérémonies portées par les hommes.

On peut s’enfoncer dans le désert profond, dans le sauvage  Rub al Khali aux camaïeux d’ocre où s’acheminent nonchalamment les grandes caravanes bédouines et se satisfaire de bivouacs sommaires ou encore déambuler dans les dunes de Wahiba sands où des campements très confortables comme  le camp des 1000 Nights accueillent pour la nuit le voyageur itinérant. Dans tous les cas on sera l’admirateur privilégié des spectaculaires couchers et levers de soleil sur les dunes.

Enfin, Oman, c’est aussi Mascate, la capitale du sultanat, l’Opéra Royal, chef d’œuvre de l’architecture moderne omanaise,  la paisible Grande Mosquée du Sultan Qabus inaugurée en 2001, le vieux Mascate qui entraîne dans un voyage olfactif et gustatif le voyageur accueilli d’un lieu à l’autre par un traditionnel un café à la cardamome et quelques dattes. Son souk de Matrah, véritable labyrinthe d’or et d’encens, est l’un des plus populaires parmi les nombreux souks d’Oman.

« Suisse du Moyen-Orient » aux vastes étendues classées par l’UNESCO, le Sultanat d’Oman, à la croisée des chemins d’Afrique, d’Asie et d’Europe, a su préserver son patrimoine architectural et culturel et ses traditions. La destination est devenue un must pour les amoureux de l’orient millénaire.