Contactez-nous
Cambodge Angkor un matin

Un voyage sur mesure authentique au Cambodge.

Nulle part ailleurs dans le monde on ne trouve un tel ensemble de monuments disséminés sur une aussi petite région. Même si le Cambodge ne se résume pas à Angkor, le centre du brillant empire khmer reste l’emblème d’un Cambodge triomphant. Né de l’eau, le pays offre un spectacle harmonieux entre les rizières ponctuées de palmiers à sucre et les villages flottants du lac Tonlé Sap. L’un de ses atouts, et non le moindre, est la côte quasi vierge  qui borde le golfe de Siam, entre plages de sable blanc, villages de pêcheurs et cocotiers. Phnom Penh, la capitale dressée au confluent des « Quatre Bras », séduit par l’élégance de son palais royal et de ses grandes pagodes mais aussi par le mélange d’architecture khmer et coloniale française. De jour en jour s’ouvrent au public d’autres monuments comme le temple de Ta Prohm et le monastère de Preah Vihear, véritables havres de paix et de spiritualité. La vallée du Mékong, royaume de l’hévéa et des dauphins bleus-gris de l’Irrawady recèle des paysages magnifiques et des petits ports isolés du monde. Ce pays qui a gommé par son envie de vivre, la tragique tyrannie des Khmers rouges, ne peut qu’émouvoir le visiteur par son authenticité et l’extrême courtoisie de ses habitants que vous pourrez apprécier lors d’un voyage sur mesure.

© TERRALTO

Conseils Terralto pour bien préparer votre voyage sur mesure au Cambodge

CLIMAT

Comme tout pays tropical, le Cambodge connaît deux saisons : la période d’hiver (de novembre à mars) et la mousson d’été (de mai à octobre). La première est relativement sèche (avec une température aux alentours de 25-30°) ; la seconde est très chaude (jusqu’à 35°) et surtout très humide (pluies violentes mais courtes, en fin de journée avec beaucoup d’inondations). Avril et mai sont deux mois particulièrement étouffants.

DEVISES

La monnaie nationale est le riel cambodgien. 1€ = 4503 riels  KHR (le 05/11/2019) – 10 000 KHR = 2,23 €

Pour le change Prévoir plutôt des dollars, les euros n’étant pas connus et donc difficilement acceptés

Depuis le passage de l’ONU, tout le monde accepte la monnaie américaine, et on peut pratiquement faire tout son voyage rien qu’avec des dollars, car lorsque vous payez en dollars, on vous rend la monnaie en riels, ce qui permet d’avoir toujours les deux monnaies disponibles. Emporter de préférence un maximum de petites coupures (1 et 5 US$) pour ne pas avoir de problèmes de change sur place. Attention ! Il y’a de plus en plus de faux dollars alors n’hésitez pas à refuser les billets qui vous semblent douteux.

Les cartes de paiement commencent à être utilisées au Cambodge mais, pour le moment, surtout dans les grands hôtels, les restaurants haut de gamme et les boutiques de luxe. On peut retirer de l’argent avec la carte Visa dans certaines banques de la plupart des grandes villes. A savoir : Phnom Penh, Siem Reap, Battambang et Sihanoukville. Comme beaucoup de pays d’Asie du Sud Est, le système n’est pas encore totalement sécurisé.

Les chèques de voyage ne sont échangeables qu’à Phnom Penh, Siem Reap et Sianoukville et uniquement si ils sont libellés en dollars.

RENSEIGNEMENTS

Emportez : vos médicaments habituels et ceux pour les troubles intestinaux éventuels. Ne les mettez pas dans votre valise, emportez les dans votre bagage à main.

Crème solaire et lampe de poche (coupures d’électricité fréquentes). 

Vêtements : légers, en coton : short, chemisettes, tee-shirts et sandalettes (pataugas pour Angkor), chapeau ou casquette (indispensable sur les sites), lunettes de soleil. Pour l’été, ajouter un parapluie pliable ou un imperméable léger.

Téléphone : pour appeler de France au Cambodge : 00+85+indicatif de la ville (sans le 0)+n°

Pour appeler la France depuis le Cambodge : 00+33+indicatif de la région (sans le 0)+n°

Décalage horaire : +6 heures en hiver et + 5 heures en été.

Voltage : pas de problème majeur. Les prises françaises s’adaptent parfaitement aux prises cambodgiennes. Prévoyez tout de même un adaptateur universel au cas où.

Cuisine et boissons :  beaucoup de soupes, de riz et de légumes. De temps en temps de la viande (buffle et porc) mais surtout du poisson et du poulet. Plat typique : l’amok (poisson cuisiné au lait de coco et servi dans une feuille de bananier). L’une des rares boissons nationales est la bière Angkor. Les khmers consomment surtout du vin de palme.

Attention ! Le choix du restaurant est primordial pour éviter tout désordre intestinal (un endroit vide doit être considéré comme louche). Evitez les crudités, les légumes non bouillis, les viandes crues, les coquillages et les abats. Ne buvez jamais l’eau du robinet et refusez les glaçons, les glaces et les fruits déjà épluchés. Vérifiez que les bouteilles que l’on vous sert ne sont pas déjà décapsulées. Munissez-vous de pastilles purifiantes.

Artisanat, achats : le Krama, très beau foulard à carreaux en soie ou en coton ; le Sampot, étoffe portée autour de la taille ; objets en bois sculpté ; statuettes en cuivre ; pierres précieuses et bijoux ; fripes.

Attention ! Il est strictement interdit de sortir du pays des antiquités khmères. Ne tentez surtout pas de rapporter le moindre caillou ramassé dans un temple ou une sculpture ancienne achetée sur un site : la douane fouille scrupuleusement les bagages à l’aéroport de Siem Reap.

Vous n’échapperez pas au marchandage, vieille tradition asiatique. Tous les prix se discutent, surtout dans les marchés. Un art qui demande un peu de patience et beaucoup de sourires (très important).

Offrandes : il est habituel de laisser une offrande aux moines des pagodes, ainsi qu’Il est préférable de ne pas donner d’argent aux enfants. Si vous voulez les aider, achetez plutôt les produits qu’ils vous proposent.

Photos : n’oubliez pas votre matériel. Très belle lumière le matin et le soir. On trouve des pellicules dans certaines boutiques de Phnom Penh ou sur le site d’Angkor, à des prix très intéressants. Par courtoisie, demandez toujours aux gens (surtout aux bonzes et aux vieillards) si vous pouvez les photographier (un signe ou un sourire suffisent).

Pourboires : la pratique du pourboire n’est guère répandue au Cambodge, mais les salaires étant très faibles, les petits suppléments sont hautement appréciés.

Coutumes : ne jamais s’énerver ou élever la voix. De même il est très mal vu de contredire quelqu’un. On ne serre pas la main et on embrasse encore moins. Restez pudique dans votre habillement. La politesse est très importante. Ne critiquez jamais le roi. Ne jamais toucher la tête d’une personne (même d’un enfant), ce geste étant considéré comme une injure. Ne pas montrer les gens du doigt.

Dans les pagodes, contourner Bouddha par la gauche, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et porter une tenue décente.

Attention ! Méfiez-vous des pickpockets dans les marchés et les bus, des vols à l’arraché ainsi que des quartiers excentrés un peu trop sombres. N’emportez jamais beaucoup d’argent avec vous en balade et prévoyez beaucoup de petites coupures en dollars « pour faire épais ».

et n’oubliez pas que vous êtes les hôtes d’un pays différent du vôtre, avec ses coutumes, ses habitudes…

FORMALITÉS SANITAIRES

Aucune vaccination obligatoire n’est exigée pour entrer au Cambodge en provenance d’Europe. Nous conseillons cependant de se faire faire un rappel D-T-polio et de se faire vacciner contre l’hépatite A, l’hépatite B et la fièvre typhoïde (Typhim Vi). Pour les séjours ruraux, éloignés de plus de 48 heures de la capitale, le vaccin préventif contre la rage est très recommandé.

Attention ! A cause de l’épidémie de fièvre aviaire, il est recommandé aux voyageurs se rendant dans les pays déclarés infectés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation Internationale des Epizooties (OIE) d’éviter pendant leur séjour tout contact avec les volatiles vivants ou avec leurs cadavres, c’est-à-dire de ne pas se rendre dans des élevages et sur les marchés aux volailles et aux oiseaux. Il est également recommandé d’éviter tout contact avec une surface apparaissant souillée par des fientes de volailles ou des déjections d’animaux. Evitez de consommer des produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs et lavez-vous régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, ou un soluté hydro-alcoolique qu’il est conseillé d’emporter dans ses bagages.

CARTE D’IDENTITÉ

Pays : Asie du Sud-Est. 

Capitale : Phnom Penh.

Superficie : 181 035 km2.

Population : 12,5 millions d’habitants.

Langues : Khmer, français (celle de l’écrit administratif), anglais et vietnamien.

Régime politique : Monarchie constitutionnelle à tendance dure.

Roi : Norodom Sihamoni (depuis le 29 octobre 2004).

Religion : Bouddhisme.

GÉOGRAPHIE

Situé au cœur de la péninsule indochinoise, le Cambodge est situé entre la Thaïlande (à l’ouest), le Vietnam (à l’est) et le Laos (au nord). Sa superficie n’est que de 181 000 km2, soit trois fois moins que la France.

Il est composé de :

  • 20 provinces (khett) : Banteay Mean Cheay, Batdambang, Kampong Cham, Kampong Chhnang, Kampong Spoe, Kampong Thum, Kampot, Kandal, Kaoh Kong, Kracheh, Mondol Kiri, Otdar Mean Cheay, Pouthisat, Preah Vihear, Prey Veng, Rotanah Kiri, Siem Reab, Stoeng Treng, Svay Rieng, Takev.
  • 4 municipalités (krong) : Keb, Pailin, Phnom Penh, Preah Seihanu (Sihanoukville).

Le relief est moyen, avec tout de même un sommet à près de 1800 mètres d’altitude (au sud ouest), quelques plateaux au nord et deux chaînes de basses montagnes (les Cardamones et l’Élephant) à l’ouest. La côte sud borde le Golf de Siam sur environ 250 km, avec quelques jolies plages : Sihanoukville, Kep, Kampot, etc…

La grande particularité du Cambodge réside dans son système hydrographique, avec bien sûr le Mékong, bras nourricier du pays qu’il traverse sur  plus de 300 km.  Mais il ne faut pas oublier ce lac étonnant qu’est le Tonlé Sap, situé entre Phnom Penh et Angkor. Le Tonlé Sap est un organe vital du Cambodge : relié au Mékong à la hauteur de Phnom Penh par un canal naturel d’une centaine de kilomètres, il se remplit chaque année à la saison des pluies en accueillant les volumes d’eau du Mékong que la mer ne peut plus contenir.

Enfin, n’oublions pas les forêts, qui ceinturent le pays du sud-ouest au nord-est. Celles de la chaîne des Cardamomes et de Ratanakiri sont encore le domaine des tigres, des serpents et des éléphants.

HISTOIRE

802-835  Règne de Jayavarman II, qui se proclame roi-dieu et bâtit sa capitale, Hariharalaya (actuelle Roluos), près d’Angkor.

877-889  Son neveu, Indravarman Ier, crée un empire khmer unifié et entame la construction d’un gigantesque système d’irrigation.

889-910 Yasovarman Ier édifie la première Angkor.

1352-1431 Les Siamois d’Ayuthaya pillent la capitale khmère à quatre reprises et s’emparent de ses artistes et de ses artisans.

1432  Le roi Ponhea Yat abandonne Angkor.

1859  Les Français s’installent à Saigon.

1862  La France étend son contrôle sur les trois provinces de Cochinchine.

1863  Le roi Norodom Ier doit signer un traité qui fait de son royaume un protectorat français.

1866  Phnom Penh devient la capitale du Cambodge.

1946  Les Thaïlandais quittent le Cambodge.

1953  Indépendance du Cambodge (Vis à vis de l’Etat français).

1965  Escalade dans la guerre du Vietnam. Les Nord-Vietnamiens installent des bases au Cambodge. Sihanouk rompt ses relations avec les Etats-   Unis, mais continue à pourchasser communistes et opposants.

1967  Le mouvement dirigé par Pol Pot, que Sihanouk appelle « khmers rouges », lance une insurrection dans le nord-ouest. L’armée la réprime brutalement.

1969  Bombardements américains sur le Cambodge.

1975-1977  Deux vagues de « purges sanglantes » sont lancées pour éliminer toute opposition. Une série d’attaques armées contre la Thaïlande, le Laos et le Vietnam sont lancées également.

1978  Une révolte suscitée par les purges est sauvagement réprimée dans l’est du pays.
Les troupes vietnamiennes entrent au Cambodge. Fin des forces de Pol Pot.

1993  Politique : monarchie constitutionnelle à tendance dictatoriale. Roi : Norodom Sihanouk Varman.

1996  Reddition de certains chefs Khmers rouges, dont Leng Sary.

  • Mort de Pol Pot.

2004  Nouveau roi : Norodom Sihamoni