Contactez-nous

Cuba Art & histoire

Cuba, une "perle au coeur des caraïbes"

Photo agence Cuba en Liberté

Christophe Colomb débarqua au sud de Cuba le 28 octobre 1498. Avant son arrivée, l’île était habitée par quelques milliers d’indiens, eux-mêmes émigrés d’Amérique du sud au IV° millénaire.

Aucune ville à Cuba n’est antérieure au XVI° siècle. Fondées pour la plupart en tout début de siècle, ces anciennes villes coloniales ont gardé le charme de la période espagnole avec leurs maisons à colonnades, leurs façades colorées habillées de galeries et vérandas de bois et les palais des riches familles de planteurs… La Havane, marquée par cinq cents ans d’une histoire mouvementée, Trinidad, l’un des plus belles cités coloniales d’Amérique latine, dont le centre historique à été déclaré patrimoine de l’humanité par l’UNESCO, Cienfuegos dont les somptueuses demeures à fronton font écho aux plantations de la Louisiane française du XVIII° siècle…

Dès cette époque, Cuba s’est enrichie avec le commerce de la canne à sucre, véritable or blanc de l’île , et son économie s’est construite sur l’esclavage. La vallée de Los Ingenios, au centre de l’île, a conservé des vestiges passionnants des installations sucrières.

L’île s’étend d’est en ouest sur 1250km, composée pour 2/3 de savane et pour 1/3 de massifs montagneux. Outre les célèbres plages de sable blanc dont la fameuse plage Bleue aux eaux turquoise de Varadero, les provinces de Cuba offrent des paysages magnifiques.

À l’ouest de l’île, la Sierra del Rosario a été déclarée réserve de la biosphère par l’UNESCO et la vallée de Vinales qui abrite les célèbres mogotes est une merveille de la nature. Ici pousse le meilleur tabac du monde cultivé depuis le XVIII° siècle.

Le centre de l’île n’est pas en reste avec l’amphithéâtre de verdure de la vallée de Yumini et la péninsule de Zapata, l’une des régions les plus sauvages, devenue parc national et réserve pour les crocodiles et de nombreuses espèces d’oiseaux. C’est ici que se situe l’historique Baie des Cochons.

Dans le sud, peu touristique, vivaient la plupart des indiens autochtones. Baracoa fut la première ville construite en 1512 par les espagnols en Amérique latine. Santiago, dite la Noire pour sa population descendant des esclaves, est célèbre pour son carnaval. Chaque petite ville de la côte revendique le débarquement de Christophe Colomb. C’est dans cette région que se trouve la base américaine de Guantanamo.

Musique afro-cubaine, latin jazz, songo… mambo, rumba, salsa… La nuit, Cuba se déhanche au rythme envoûtant des percussions. La journée se déroule au contraire dans une lente torpeur qui combine la nonchalance tropicale aux léthargies administratives. L’atmosphère de désuétude et d’immobilité temporelle dans les sixties’ symbolisé par les belles américaines aux couleurs pimpantes ravit les touristes.

Le tourisme est devenu la seconde source de devises de l’état mais le voyageur ne doit pas oublier la nature du régime cubain : socialiste à parti unique. Cependant, depuis l’après Castro quelques petites révolutions agitent la société cubaine qui, notamment, s’est ouverte au numérique.