Contactez-nous
Cuba Art & histoire Cuba, une "perle au coeur des caraïbes"

Voyage sur mesure à Cuba : une émanation des sixties'

Photo agence Cuba en Liberté

Christophe Colomb débarqua au sud de Cuba le 28 octobre 1498. Avant son arrivée, l’île était habitée par quelques milliers d’indiens, eux-mêmes émigrés d’Amérique du sud au IV° millénaire.

Aucune ville à Cuba n’est antérieure au XVI° siècle. Fondées pour la plupart en tout début de siècle, ces anciennes villes coloniales ont gardé le charme de la période espagnole avec leurs maisons à colonnades, leurs façades colorées habillées de galeries et vérandas de bois et les palais des riches familles de planteurs… La Havane, marquée par cinq cents ans d’une histoire mouvementée, Trinidad, l’un des plus belles cités coloniales d’Amérique latine, dont le centre historique à été déclaré patrimoine de l’humanité par l’UNESCO, Cienfuegos dont les somptueuses demeures à fronton font écho aux plantations de la Louisiane française du XVIII° siècle…

Dès cette époque, Cuba s’est enrichie avec le commerce de la canne à sucre, véritable or blanc de l’île , et son économie s’est construite sur l’esclavage. La vallée de Los Ingenios, au centre de l’île, a conservé des vestiges passionnants des installations sucrières.

L’île s’étend d’est en ouest sur 1250km, composée pour 2/3 de savane et pour 1/3 de massifs montagneux. Outre les célèbres plages de sable blanc dont la fameuse plage Bleue aux eaux turquoise de Varadero, les provinces de Cuba offrent des paysages magnifiques.

À l’ouest de l’île, la Sierra del Rosario a été déclarée réserve de la biosphère par l’UNESCO et la vallée de Vinales qui abrite les célèbres mogotes est une merveille de la nature. Ici pousse le meilleur tabac du monde cultivé depuis le XVIII° siècle.

Le centre de l’île n’est pas en reste avec l’amphithéâtre de verdure de la vallée de Yumini et la péninsule de Zapata, l’une des régions les plus sauvages, devenue parc national et réserve pour les crocodiles et de nombreuses espèces d’oiseaux. C’est ici que se situe l’historique Baie des Cochons.

Dans le sud, peu touristique, vivaient la plupart des indiens autochtones. Baracoa fut la première ville construite en 1512 par les espagnols en Amérique latine. Santiago, dite la Noire pour sa population descendant des esclaves, est célèbre pour son carnaval. Chaque petite ville de la côte revendique le débarquement de Christophe Colomb. C’est dans cette région que se trouve la base américaine de Guantanamo.

Musique afro-cubaine, latin jazz, songo… mambo, rumba, salsa… La nuit, Cuba se déhanche au rythme envoûtant des percussions. La journée se déroule au contraire dans une lente torpeur qui combine la nonchalance tropicale aux léthargies administratives. L’atmosphère de désuétude et d’immobilité temporelle dans les sixties’ symbolisé par les belles américaines aux couleurs pimpantes ravit les touristes.

Le tourisme est devenu la seconde source de devises de l’état mais le voyageur ne doit pas oublier la nature du régime cubain : socialiste à parti unique. Cependant, depuis l’après Castro quelques petites révolutions agitent la société cubaine qui, notamment, s’est ouverte au numérique.

Conseils Terralto pour bien préparer votre voyage sur mesure à Cuba

SAISONS À PRIVILÉGIER POUR UN VOYAGE À CUBA

Saison des pluies : mai à octobre. Éviter juin, septembre et octobre.

ÉQUIPEMENTS À PRÉVOIR

Prévoyez toute l’année un pull pour les soirées. Ne pas oublier : lunettes de soleil, chapeau/casquette, bonnes chaussures “de marche”, crème solaire, bouteille d’eau

RÈGLES DE COURTOISIE À RESPECTER

Se couvrir les épaules et les jambes sur les sites religieux.

SANTÉ

Vaccination à jour : Diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatites A et B, rougeole (pour les enfants).

Vaccinations recommandées : Fièvre Jaune

Protection contre les risques de dengue, de chikungunya ou virus Zika

FORMALITÉS POUR LES RESSORTISSANTS DE L’UE

passeport valide jusqu’à 1 jour après la date de retour. Carte de tourisme individuelle (sorte de visa).

CARTE D’IDENTITÉ DE CUBA

ÉTAT COMMUNISTE À PARTI UNIQUE

Capitale La Havane
Superficie 110 860 km2

Population 11 167 325 hab.
Langues Espagnol

Monnaie Peso cubain convertible (CUC)

Religion  Catholicisme (60% dont 1,5 % de pratiquants) influencé par le syncrétisme

Courant Adaptateur électrique nécessaire. Prise: Type A / B / C / L Voltage: 110/220 V Fréquence: 60 Hz
Décalage horaire GMT – 5 (soit -6 avec la France qui est à GMT +1)

Indicatif téléphonique : 00 53  ou +53

Domaine Internet .cu

Cet archipel d’une superficie de 110 992 km2 se situe dans la partie la plus occidentale de la Caraïbe insulaire, à l’embouchure du Golfe du Mexique. Il est composé de plus de 4 000 cayes et petites îles dont la plus étendue est l’île de la Juventud, avec une superficie de 2 200 km2. L’île de Cuba, la plus grande, également connue sous le nom de Clé du Golfe, est considérée comme l’une des plus étendues au monde. Trois chaînes de montagnes, deux vastes étendues de savane, de nombreuses vallées connues dans le monde sous les noms de Viñales, Yumurí et los Ingenios parcourent l’Ile sur toute sa longueur. Les chutes d’eau et cascades qui se déversent dans de magnifiques fleuves tels que le Hanabanilla raviront les amoureux de la nature.

Cuba recèle une culture prestigieuse. Son peuple gai et musicien vit profondément ancré dans ses traditions et ses coutumes. Pour ressentir cette partie de la vie cubaine, rien ne vaut la visite des musées dispersés dans toute l’île, consacrés à des thèmes aussi variés que l’histoire, la Révolution, la musique, les sciences naturelles, l’art colonial et décoratif, les armes, les automobiles, la religion, le tabac, le rhum, le sucre, etc.

Les sept premières villes fondées par le précurseur Diego Velázquez et les conquistadores espagnols à Cuba furent : Nuestra Señora de la Asunción de Baracoa (ville primat), San Salvador de Bayamo, Santiago de Cuba, Santa María del Puerto del Príncipe (aujourd’hui Camagüey), Sancti Spíritus, Trinidad et San Cristóbal de La Habana. C’est là que se concentrait le développement économique, historique, culturel et social du pays au cours des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Les progrès réalisés par certaines d’entre elles leur ont permis de conserver jusqu’à présent leur nom propre et de compter parmi les villes cubaines les plus importantes.

 » Cuba si, Castro no  » Soirée présidée par Jorge Semprun en 2003