Contactez-nous

Autriche

la Marche de l’Est

C’est Charlemagne qui le premier nomma ainsi le territoire. L’appellation plut à Hitler qui la reprit à son compte. Sa position avancée en fit le poste de garde de l’Europe pendant longtemps. Petit pays aux grandes espérances, l’Autriche se  lia, à partir du XIII° siècle, à la maison Habsbourg qui fît de la chambre à coucher l’instrument de son destin hors du commun.

Ses paysages de montagne aux villages pittoresques blottis contre des châteaux médiévaux juchés sur des pics escarpés offrent une image d’Épinal parfaite. Ici, le baroque s’est épanoui d’une manière unique, associant la sobriété classique à la fantaisie aussi bien dans l’architecture que dans la création musicale.

Vienne

Et que dire de Vienne sans tomber dans le cliché mille fois remâché ? Une architecture baroque, flamboyante, des traditions charmantes offrent un cadre idyllique à la flânerie romantique. L’opulence de ses musées éblouit le voyageur culturel. D’immenses figures musicales, Schubert, Mozart, Mahler, Beethoven, Haydn, Strauss y ont vécu et pour certaines y sont mortes. Ville du grand Sigmund Freud et du lumineux Gustav Klimt. Ville ordonnée, harmonieuse, entre familiarité et éloignement… Et pourtant, le Danube n’y est pas bleu ! Rejeté au-dehors de la ville il se trouble, jaune de boue comme un rappel que Vienne possède ses propres zones d’ombre et que, pour Sissi, les fastes du palais impérial Hofburg dissimulaient une prison.

© TERRALTO