Contactez-nous
Macédoine L'âme des Balkans

Découvrir une histoire millénaire lors d'un voyage sur mesure en Macédoine.

Territoire à la croisée des chemins composé d’une mosaïque de communautés, slave, albanaise, tzigane et turque, pays de montagnes à la nature magnifique, la Macédoine a su préservé les vestiges d’une histoire multimillénaire. Le voyageur visite aussi bien des sites archéologiques de l’âge du bronze et de l’époque romaine que les nombreuses églises byzantines aux murs recouverts de fresques d’une richesse iconographique et d’une fraîcheur merveilleuse. Orient et occident ont entremêlés leurs saveurs, leurs traditions et leurs rythmes et c’est dans sa cuisine et dans sa musique que l’âme macédonienne se révèle.

© TERRALTO

Conseils Terralto pour bien préparer votre voyage eb groupe sur mesure en Macédoine

SAISONS À PRIVILÉGIER

Le climat est tempéré à tendance continentale, relativement sec. Les hivers sont rigoureux et les étés très chauds. Les meilleures périodes sont avril-mai et août-septembre.

RÈGLES DE COURTOISIE

Ne pas refuser une invitation. Se déchausser avant d’entrer dans une habitation privée surtout à la campagne. Se couvrir les épaules et les jambes sur les sites religieux. Demander la permission avant de faire un portrait. Ne pas porter de jugement dans les discussions politiques dont les macédoniens sont passionnés. Écouter et interroger.

SANTÉ

Aucune vaccination particulière n’est nécessaire (soyez cependant à jour des vaccins habituels).

FORMALITÉS

pour les ressortissants européens et suisses, passeport  ou carte d’identité en cours de validité. Autres nationalités, se renseigner auprès du Consulat.

CARTE D’IDENTITÉ

ARYM (Ancienne République Yougoslave de Macédoine)

République, état d’Europe du sud situé dans la péninsule des Balkans
Capitale Skopje
Superficie 25 713 km2

Population 2.082.370 hab. (2012)
Langues Macédonien

Religion Orthodoxie (70%) Islam (30%)

Courant 220 V
Décalage horaire  Aucun

HISTOIRE

Des vestiges archéologiques indiquent que la région est peuplée dès le paléolithique. Homère fait état dans l’Iliade d’un peuple de cette région, les Péoniens, allié des Troyens contre Agamemnon. Dès le VIIIème siècle av. J.-C., un royaume semble avoir gouverné la région, trouvant son apogée et sa chute avec Alexandre le Grand en 356 – 323 av.

J.-C., S’en suivent chaos puis autorité romaine, intégration tumultueuse à l’empire byzantin, soumission serbe, roumaine, un éphémère royaume franc au XIIIème siècle et, pour finir, cinq siècles de domination ottomane. Au XIXème siècle, la décadence de l’empire turc et la montée d’une conscience nationale provoque un climat insurrectionnel réprimé dans le sang. La chute de l’empire ottoman ne fait que raviver la convoitise de la Serbie, de la Roumanie et de la Grèce qui se déchirent pour se rallier chacun une part de la Macédoine. Intégrée à la République fédérative de Yougoslavie à la fin de la seconde guerre mondiale, se gardant de toute participation à la guerre qui succède à la mort de Tito, la Macédoine devient une république indépendante en 1991, reconnue en 1993 par l’ONU sous l’appellation d’ARYM (Ancienne République Yougoslave de Macédoine).

La Macédoine est un petit pays de montagnes, de lacs et de rivières ayant gardé de vastes étendues encore sauvages. Faune et flore y sont très diversifiées , protégées par une terre qui est restée essentiellement agricole.

Les peuples de Macédoine forment une véritable mosaïque humaine: Macédoniens, Albanais, Roms, Valaques, Turcs, Serbes. L’appartenance ethnique est un sujet sensible et source de tensions fortes. Cependant les relations interconfessionnelles sont marquées par la tolérance, même si la religion reste globalement une affaire d’appartenance ethnique. Les macédoniens ont un véritable culte de la table. Pas d’élevage intensif, pas d’engrais ou d’OGM mais des produits de grande qualité.