Contactez-nous
Canada D'un océan à l'autre
Présentation

Voyage sur mesure en famille ou entre amis au Canada : la découverte des grands espaces

UForêts, chiens de traineau, lacs, saumons, ours et caribous, sirop d’érable et hydravions … Cette imagerie fantasmagorique reste ancrée dans les esprits européens. Le Canada est la destination phare des amoureux de la nature et des grands espaces. Les sapins, les lacs et les montagnes enneigées des Rocheuses constituent les paysages jusqu’aux confins du Grand Nord où brille un soleil qui semble ne jamais vouloir se coucher. L’Hiver, le Canada revêt son épaisse robe d’un blanc ouaté. Les beaux jours venants, les ours pointent le nez hors de leurs tanières pour se rouler dans les tapis de fleurs. A l’occasion, ils saluent les orques et les baleines qui passent par le golfe de Saint-Laurent. Sur les traces de Champlain, des tribus Iroquoises, Hurons, et des pionniers de l’Alberta, des gratte-ciels de Montréal aux igloos Inuits, le Canada offre au visiteur une multitude de possibilités pour s’évader avec son patrimoine culturel riche. Entre ses 47 parcs nationaux et les quartiers festifs de Québec, Vancouver et Montréal, les canadiens anglophones et francophones sauront vous accueillir avec chaleur autour d’une bonne poutine.

© TERRALTO

Ce type de voyage vous intéresse ? Débuter mon projet

Conseils Terralto pour bien préparer votre voyage sur mesure au Canada

CLIMAT

Quelques indications pour la partie sud de tout le pays : en mai et septembre, jours chauds mais nuits fraîches. En juin, chaud. En juillet et en août : très chaud et plutôt sec. En octobre, de frais à très frais. En novembre, assez froid et début de gel. En décembre, janvier et février extrêmement froid avec de superbes journées ensoleillées. En mars et avril, timide redoux.

Au sud de l’Ontario, dans la région des chutes du Niagara, le temps est clément pour les vignobles. L’hiver, on en profite pour créer le fameux ice wine, un délice à base de suc extrait au compte-gouttes des raisins gelés. Autre monument à ne pas manquer si vous allez au Canada en hiver et jusqu’au début du printemps : le spectacle unique des chutes du Niagara en partie pétrifiées dans la glace.

À l’ouest du pays, le climat change encore énormément. On y compte même trois zones climatiques différentes. La côte Pacifique jouit d’un micro-climat, doux et humide. Il y pleut beaucoup en hiver, mais l’été est très agréable. Il y a rarement de grandes chaleurs à Vancouver. L’intérieur de la Colombie-Britannique (Kamloops, vallée de l’Okanagan) est, en revanche, quasiment désertique. Dans la région des Rocheuses, enfin, le climat est alpin, et donc frais et sec. L’Alberta est l’une des provinces canadiennes les plus ensoleillées.

MONNAIE

Argent, banque, change :

La monnaie est le dollar canadien. Il est divisé en cent. Le dollar canadien est différent du dollar américain. Si vous envisagez d’acheter des chèques de voyage, il est préférable de les prendre en dollars canadiens (acceptés par la majorité des commerçants). La plupart du temps, pour le change des chèques de voyage, une commission est perçue (2,50 $Ca de frais en général, soit 1,6 €). Les banques sont pour la plupart ouvertes du lundi au mercredi de 10h à 15h et les jeudi et vendredi de 10h jusqu’à 18h ou 20h. Elles ont pratiquement toutes au moins un distributeur automatique accessible 24 h/24.

Taxe

Les prix affichés ne sont pas ceux que vous paierez réellement. En passant à la caisse, le client doit payer en plus deux taxes : une taxe de vente provinciale, pouvant aller de 7 à 8 % suivant les provinces (l’Alberta est l’une des rares provinces à ne pas l’appliquer, sauf sur les hôtels : 5 % non remboursables), plus la TPS (taxe sur les produits et services) qui s’élève à 7 %. En tout, compter 15 % de plus que les prix indiqués. On peut se faire rembourser la TPS (mais pas la taxe de vente provinciale) si l’on ne réside pas dans le pays, sous certaines conditions.

Tips (ou pourboires)

Les serveurs ont un salaire fixe très bas, et la majeure partie de leurs revenus provient de leurs pourboires. C’est une institution à laquelle personne ne doit déroger. Il faudra donc ajouter environ 15 % du prix hors taxes. On peut marquer son désaccord si la prestation n’est pas à la hauteur. Si vous réglez une note de restaurant avec une carte de paiement, n’oubliez pas de remplir vous-même la case « Tip » (ou sinon un serveur malhonnête peut y inscrire n’importe quelle somme). Idem pour les taxis : il est de coutume de laisser 10 à 15 % en plus de la somme au compteur.

FORMALITÉS D’ENTRÉE ET FORMALITÉS SANITAIRES

Passeport valide. Pas de visa nécessaire pour les personnes de l’UE ou de l’Europe de l’Ouest. Pour se rendre ensuite aux États-Unis du Canada, pas besoin d’un visa si le séjour est inférieur à 3 mois.

Pas de vaccination obligatoire.

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

Emportez :  Vos médicaments habituels, et ceux pour les troubles intestinaux éventuels. Ne les mettez pas dans votre valise, emportez les dans votre bagage à main.

Téléphone :   Pour appeler de la France vers le Canada : 00 + 1 + indicatif de la région + N° de votre correspondant. Pour appeler du Canada vers la France : 0011 + 33 + N° (sans le 0) de votre correspondant.

Décalage horaire :   Il y a 6 fuseaux horaires sur le territoire canadien. Quand il est 18h en France, il est 12h au Québec et en Ontario ; 13h au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse ; 11h au Manitoba ; 10h en Alberta, dans la Saskatchewan et dans les Territoires du Nord-Ouest ; 9h au Yukon et en Colombie-Britannique.

Électricité :   La tension électrique étant de 110 volts alternatifs et les prises de type américain, munissez-vous d’un adaptateur-transformateur international si besoin est.

Cuisine :   En Alberta, vous ne serez jamais déçu si vous commandez de la viande. Au pays des cow-boys, le bœuf est tendre, savoureux et… abordable. En Colombie-Britannique, le saumon et les fruits de mer sont rois. Nature ou accommodés à toutes les sauces, ils sont toujours frais, et plutôt bon marché. Dans les grandes villes comme Toronto et Vancouver, les restaurants exotiques se sont multipliés.

Achats, souvenirs :   La fameuse couverture 100 % laine de la Compagnie de la Baie d’Hudson, en vente dans les magasins de la chaîne La Baie. Le motif à bandes vertes, rouges, jaunes et noires, sur fond blanc, n’a jamais changé. Pour les amateurs, le fameux whisky Crown Royal, spécialité canadienne. L’artisanat indien : c’est dans l’Ouest que se trouvent les artistes amérindiens les plus réputés, tel Bill Reid, dont on peut admirer les impressionnantes sculptures au musée d’Anthropologie de Vancouver. La boutique du musée vend de fort belles reproductions. L’art inuit : de nombreuses boutiques et galeries réservent une place importante aux sculptures inuit, réalisées en soapstone (stéatite). Pour authentifier le travail de l’artiste, le gouvernement canadien appose une étiquette montrant un igloo. D’Alberta, vous rapporterez des bottes et chapeaux de cow-boy, mais aussi des ceintures de cuir « western » et la fameuse « cravate » de l’Ouest.

Et n’oubliez pas que vous êtes les hôtes d’un pays différent du vôtre, avec ses coutumes, ses habitudes…

CARTE D’IDENTITÉ DU CANADA

Capitale :  Ottawa (Ontario)

Superficie :   9 970 160 km2 (soit près de 20 fois la France).

Population :   37,59 millions d’habitants en 2019.

Langues officielles :   l’anglais et le français.

Religion :   les religions chrétiennes sont fortement majoritaires, mais toutes les autres grandes religions du monde sont aussi représentées et pratiquées au Canada. Il y a une séparation très nette entre religion et vie politique. Les Amérindiens pratiquent les religions animistes de leurs ancêtres auxquelles ils  » métissent  » souvent des éléments de foi chrétienne.

Régime :   démocratie parlementaire.

GÉOGRAPHIE

Le Canada est par sa superficie le deuxième pays du monde, derrière la Russie. Presque aussi grand que l’Europe, ce territoire immense, baigné par les eaux de l’Atlantique à l’Est, du Pacifique à l’Ouest et de l’Océan Glacial Arctique au Nord, couvre pratiquement la moitié du continent nord-américain. Sa population totale – 30 millions d’habitants environ – représente pourtant moins de la moitié de celle de l’Hexagone.

Le Canada se divise en 10 provinces (Alberta, Colombie-Britannique, Ile du Prince Edouard, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Ecosse, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve et Labrador) et trois territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

À la mesure du pays, l’énorme morsure faite dans le Canada par la grande mer intérieure de la baie d’Hudson  (637 000 km2) constitue l’une de ses caractéristiques les plus remarquables.

APERÇU HISTORIQUE

1492 : Christophe Colomb découvre l’Amérique.

1497 : Jean Cabot explore la côte Est du Canada.

1534 : Jacques Cartier prend possession du Canada au nom de François 1er.

1608 : Fondation de la ville de Québec.

1632 : Le traité de Saint-Germain rend le Canada à la France.

1642 : Fondation de Montréal.

1756-1763 : Guerre de Sept Ans. Le traité de Paris cède toute la Nouvelle-France à l’Angleterre.

1775-1783 : Guerre d’Indépendance américaine. L’armée américaine prend Montréal mais échoue devant Québec.

1778 : James Cook explore les côtes de la Colombie-Britannique.

1791 : L’Acte constitutionnel crée le Haut-Canada (Ontario) et le Bas-Canada (Québec).

1812-1814 : Guerre anglo-américaine.

1837 : Rébellions du Haut et du Bas-Canada.

1841 : L’acte d’Union crée le Canada-Uni (Haut et Bas-Canada).

1847 : Le Canada passe sous le régime de gouvernement responsable.

1867 : L’acte de l’Amérique du Nord britannique crée la Confédération canadienne (Ontario, Québec, Nouveau-Brunswick et Nouvelle-écosse). La Colombie-Britannique la rejoint en 1871 et l’Ile du Prince-Edouard en 1873.

1931 : Le statut de Westminster reconnaît l’indépendance du Canada au sein du Commonwealth.

1968 : Création du Parti québécois.

1982 : Le Québec est la seule province à ne pas signer la loi constitutionnelle de 1982.

1987 : Échec des accords du lac Meech : la proposition d’attribution d’un statut spécial pour le Québec n’obtient pas l’unanimité des provinces canadiennes.

1992 :  Échec du référendum national sur l’attribution spécial pour le Québec.

1994 : Conclusion des négociations sur l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena) entre le Canada, les Etats-Unis et le Mexique.

1995 : Échec du référendum sur la souveraineté du Québec.