Contactez-nous
Le blog / Les conseils Terralto

Vous rêvez de partir dans le Désert Blanc d’Égypte? Le Ministère des Affaires Étrangères voit rouge !

Vous rêvez de partir dans le Désert Blanc d’Égypte? Le Ministère des Affaires Étrangères voit rouge !

Depuis le début des années 2010, dans de nombreux pays ou régions , le tourisme a fait les frais des tensions politiques et des guerres. Plus personne n’imaginait y partir en vacances. Les années passent et les tensions semblent s’apaiser. Les médias en parlent moins et le désir revient.

Peut-on proposer à nouveau ces régions ?

Il n’appartient ni à vous associations, ni aux agences de décider à la place des personnes qui souhaitent partir dans un pays à risque. Chacun est libre.

Mais proposer de partir dans un pays pouvant présenter des dangers met en cause la responsabilité personnelle et pénale de celui qui a prodigué ce conseil. En cas d’accident, le participant (ou ses proches) pourra se retourner contre le responsable de l’association et/ou de l’agence. S’il souhaite annuler sans frais, le participant pourra invoquer un défaut de conseil. Et peut-être qu’en cas de problème sans aucun rapport avec la situation politique, le participant pourra se retourner contre l’association pour des dommages du simple fait que la proposition n’aurait jamais dû être faite.

Les conséquences peuvent être lourdes en cas d’accident sur place et les condamnations peuvent se compter en millions.

La meilleure référence reste « les conseils aux voyageurs » prodigués par le Ministère des affaires étrangères accessibles sur le site : www.diplomatie.gouv.fr

Même si la zone est tout à fait praticable « aux dires de ceux qui y sont passés récemment », la recommandation du Ministère doit être suivie par précaution.

 

Voir aussi