Contactez-nous
Le blog / Infos destinations

La Renaissance grecque

Du symbolisme au naturalisme  Grèce - Art & Histoire La Renaissance grecque

Les grecs présentent l’âge classique comme « la Renaissance ». Cette Renaissance fait écho à la civilisation Mycénienne qui s’est éteinte au 12° siècle av J.C.. Entre les 12° et 8° siècles tout semble avoir disparu : c’est un trou noir inexpliqué à ce jour qui a englouti les arts, les lettres, les sciences et l’écriture elle-même. Plus rien ! Les historiens parlent de « siècles obscurs ».

Aux 8° et 7° siècles, la position de la Grèce au centre de la Méditerranée orientale favorise les échanges avec les phéniciens et les égyptiens et ouvre la voie d’un renouveau économique. Chaque échange apporte un peu plus de richesse et de culture : l’écriture des phéniciens, la sculpture égyptienne, les arts décoratifs et la poterie… Ces nouveaux grecs avides de savoir et de savoir-faire copient les modèles égyptiens. On voit apparaitre les yeux en amende, les bras soudés le long du corps, les poings fermés.

Mais très vite, les grecs s’affranchissent de leurs voisins, inventent, font évoluer les règles et les goûts … À la fin du 6° siècle, ce que nous appelons la période classique s’installe avec un art révolutionnaire : les bras s’écartent du corps qui s’appuie sur une seule jambe et laissant l’autre au repos. Les coudes se plient. Les cheveux trouvent du volume. Les corps se tournent puis se tordent ou se plient. La rigidité s’éloigne et le mouvement s’installe. Les sculpteurs athéniens de l’école de Phidias insufflent la vie aux pierres dans leur recherche de naturel, de grâce et de réalisme… Les corps sont saisis en pleine action. Au même siècle, les médecins grecs étudient l’anatomie humaine corolaire du mouvement, pendant que Thalès et Pythagore ouvrent les voies de la Philosophie et des mathématiques.  Les canons de l’art occidental, de la pensée et des sciences sont nés ici en Grèce…

2000 ans avant Michel Ange et Le Bernin ! Impossible de s’intéresser à la Renaissance Italienne sans visiter la Grèce. Et c’est à Athènes qu’il faut commencer le voyage !

Voir aussi