Contactez-nous
Le blog / Infos destinations

Le rituel de la Porte Sainte

Histoire et cérémonial de l'ouverture et de la fermeture du Jubilé  Rome - Pèlerinage Le rituel de la Porte Sainte

Dans l’Evangile de Jean, Jésus dit : « Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé » (Jean 10, 9). Ainsi franchir la Porte Sainte symbolise le passage du pêché vers la grâce. Passer le seuil de la porte, c’est un acte de foi du croyant qui reconnait en Jésus-Christ le Seigneur.

D’après la description faite en 1450 par un certain Giovanni Rucellai de Viterbe, ce fut le Pape Martin V qui, en 1423, ouvrit pour la première fois dans l’histoire des années jubilaires la Porte Sainte de la basilique Saint-Jean de Latran. Dans la basilique vaticane, l’ouverture de la Porte Sainte remonte pour la première fois à Noël 1499. A cette occasion, le Pape Alexandre VI voulut que la Porte Sainte soit ouverte non seulement à Saint-Jean-de-Latran, mais également dans les autres basiliques romaines:  Saint-Pierre, Sainte-Marie-Majeure et Saint-Paul-hors-les Murs.

En outre, le Pape voulut que soient bien définies les normes du cérémonial de l’Année Sainte, que ses prédécesseurs n’avaient pas encore précisées, et en particulier les rites d’ouverture et de fermeture de la Porte Sainte. La composition des rites fut confiée par le Pape au célèbre Giovanni Burcardo, Maître des Cérémonies pontificales, originaire de Strasbourg et Evêque des diocèses réunis de Civita Castellana et Orte. La Porte Sainte de l’année jubilaire 1500 fut ouverte la nuit de Noël 1499 et fut fermée en la solennité de l’Epiphanie 1501.

Le rituel préparé par Burcardo et approuvé par le Pape, à l’exception de certaines modifications introduites en 1525 par Maître Biagio de Cesena, a été pour la plus grande partie suivi pour tous les jubilés successifs. Voici la description du rituel tel qu’il a été codifié au XVIe siècle :

Pour l’ouverture de la Porte Sainte

  • Le Pape revêt ses habits dans une pièce du Palais apostolique puis, accompagné des cardinaux, se rend dans la Chapelle Sixtine. C’est de là qu’a lieu l’envoi des Cardinaux-légats à l’ouverture des autres portes et à l’adoration du Très Saint Sacrement.
  • La procession se dirige vers la Porte Sainte en chantant le Iubilate Deo ou le Veni Creator Spiritus, puis le Pape prononce la prière Deus qui per Moysem.
  • Il reçoit ensuite le marteau, prononce les versets Aperite mihi portas iustitiæ et frappe trois coups sur le mur de la Porte Sainte.
  • Le Pape retourne à la sedia et prononce la prière Actiones nostras.
  • Les maçons poursuivent l’oeuvre d’ouverture tandis que s’élève le Psaume Iubilate Deo omnis terra.
  • Le Pontife s’agenouille sur le seuil de la Porte et puis il passe le premier par la Porte Sainte tandis que le choeur chante le Te Deum laudamus.

Pour la fermeture de la Porte Sainte

  • Le Pape entre en procession dans la basilique à travers la Porte Sainte et préside les Vêpres dans la basilique.
  • Le Pontife envoie ensuite les Cardinaux-légats à la fermeture des portes des autres basiliques.
  • Vient ensuite la procession vers les reliques d’abord, puis vers la Porte Sainte, tandis que s’élèvent d’autres chants pour l’occasion.
  • A ensuite lieu la présentation et l’adoration des reliques du Suaire et de la Lance.
  • Le Pape est le dernier à passer par la Porte Sainte. Il bénit ensuite les pierres et les briques.
  • Avec la truelle, le Souverain Pontife étend de la chaux sur le seuil de la Porte Sainte et y dépose trois briques ainsi que quelques pièces d’or et d’argent.
  • D’autres briques sont ensuite déposées, puis les maçons, en dehors et à l’intérieur de la basilique, concluent l’acte de fermeture tandis que le choeur entonne l’hymne Cælestis Urbs Ierusalem.
  • Le Pape prononce la prière Deus qui in omni loco et monte sur la Loggia des bénédictions pour donner la Bénédiction apostolique solennelle.

Pour en savoir sur les programmes de voyages Terralto pour le Jubilé 2025 « Pèlerins d’espérance » à Rome.

Aurélien THIBAULT

Écrit le 13 février 2024

Voir aussi