Contactez-nous
Le blog / Infos destinations

Les quatre chiese de Vérone

Pèlerinage à Vérone avec l’Association Chiese Vive.  Vénétie - Pèlerinage Les quatre chiese de Vérone

L’association Chiese Vive (églises vivantes) propose un parcours catéchétique avec quatre églises, le Duomo, San Zeno, Sant Anastasia et San Fermo Maggiore : un véritable pèlerinage.

Cette association directement dépendante du diocèse de Vérone, s’est donnée pour mission de

  • de préserver ce patrimoine reçu en cadeau pour le transmettre aux générations futures avec un programme annuel de restauration.
  • de faciliter les conditions de visite et de prière.
  • de mettre à disposition des visiteurs un matériel didactique pour les aider à comprendre le patrimoine exposé et les lieux dans leur dimension artistique et relieuse.

Chacune de ses quatre églises trouve son origine dans les temps les plus reculés du christianisme au 4° siècle et dévoile un panorama très complet de l’histoire de la chrétienté.

Saint-Anastasie, splendide exemple du gothique italien, fief des frères prêcheurs cumule un panorama de chefs d’œuvre du 12ième au 17ième siècle. La variété proposée trouve une étonnante harmonie propice à la prière. Elle a conservé la dédicace d’une église lombarde dédiée à la martyre Anastasie d’Illyrie, romaine morte en 304 durant la grande persécution en Serbie. Les dominicains dédient aussi la basilique à Pierre de Vérone originaire de la ville, dominicain et martyr. Il prêcha et convertit de nombreux cathares ce qui lui attira beaucoup d’animosité et poussa son meurtrier à l’acte. Celui-ci pris de remords, se convertit à son tour et entra aussi chez les dominicains où il finira en odeur de sainteté.

Saint-Zeno, l’une des plus belles églises romanes d’Italie, est rattachée à un monastère Bénédictin. Elle s’est construite autour de la tombe de l’évêque Zeno,saint patron de Vérone. Elle propose un ensemble homogène de fresques pré-renaissance. Zeno originaire d’Afrique fut le huitième évêque de Vérone entre 362 et 380. La vénération qui entoure Zeno, fit de sa tombe un haut lieu de pèlerinage. Le cloître adjacent est lui aussi propice à la prière.

Saint-Fermo-Majeure, qui accueille les reliques des Fermus et Rusticus martyrs en 304, est l’église franciscaine. Les nombreux piliers en partie couverts de fresques de l’église inférieure portent l’église supérieure à nef unique surmontée d’un splendide vaisseau de bois inversé comme plafond dont la teinte met en relief la tonalité bleu des fresques du Moyen-Âge.

Ainsi, les trois grands ordres qui rythment la réforme de l’église dans cette fin du Moyen-Âge, sont ainsi réunis à Vérone par ces trois basiliques.

Enfin le Duomo avec son baptistère, prolonge l’histoire par sa décoration du 16ième. La façade Romane est contredite dès l’entrée par une très belle nef gothique dont le style est à nouveau infirmé par une somptueuse décoration en trompe-l’œil en façade des chapelles latérales et dans l’abside.

Certains pourraient regretter que l’entrée soit payante mais l’association propose un billet pour les quatre. Et réjouissons-nous car cela permet de préserver ces lieux et cela contribue à une fréquentation touristique plus raisonnée et donc plus propice au recueillement.

Il est facile d’organiser un parcours à pied entre ces quatre hauts lieux de la spiritualité chrétienne dans un merveilleux écrin : Vérone. Cette journée peut s’insérer dans un pèlerinage plus complet de Brescia avec saint Ursule, Padoue avec saint Antoine, Bologne avec saint Dominique ou Ravenne… Le cœur sera réchauffé par les témoignages de ces grandes figures et les yeux seront émerveillés par les plus grands artistes, conscient que le beau invite à la spiritualité et nourrit la Foi.

 

Alain DEBLOCK

Voir aussi