Contactez-nous
Le blog / Infos destinations

La croix copte, clef de vie ?

Égypte La croix copte, clef de vie ?

Que de bonnes raisons, s’il en fallait, pour offrir une petite clef de vie à votre épouse

De Louxor à Abu Simbel, pas un temple, pas une tombe, pas un endroit en Égypte, sans des dizaines de représentations de l’ânkh qui signifie « vie ».

Ce hiéroglyphe, employé pour représenter la vie sur Terre et dans l’au-delà, est connu sous différentes appellations : clé de vie, croix égyptienne, croix du Nil, croix ansée, croix de vie…

La clé de vie symbolise chez les anciens Égyptiens l’existence mortelle sur la Terre et l’existence immortelle dans l’après-vie. Elle est omniprésente dans les représentations, tenue par la main ou dans chaque main, ou encore dans les bras croisés sur la poitrine. Elle est aussi placée près de la bouche et du nez, comme pour insuffler la vie. Figurée près des pieds, elle offre la protection des dieux aux morts. Le pharaon la porte pour signifier sa nature divine.

La clé de vie n’a donc a priori aucun rapport avec la croix chrétienne, sur laquelle est mort Jésus. Dans le monde romain, la mort sur la croix est un supplice infâmant : c’est la mort indigne des esclaves condamnés et, pendant plus de trois siècles, les chrétiens n’osent pas utiliser ce symbole. Ce n’est que lentement et très progressivement que la croix s’impose, à partir du IVème siècle, comme le principal symbole de l’iconographie chrétienne.

Au début du Vème siècle, les chrétiens égyptiens (les coptes d’aujourd’hui) christianisent la clé de vie. L’Église d’Égypte s’appropriait « un signe : au fond, cette croix qui traduisait la vie pour leurs ancêtres ne ressemblait-elle pas à la croix du Christ, instrument du triomphe de la vie sur la mort ? Il y avait là une analogie que les croix ansées ayant échappé comme par miracle à la ruine du Sérapéum invitaient à exploiter. C’est ainsi que les coptes, chrétiens d’Égypte, adoptèrent la croix pharaonique comme croix chrétienne. Rare exemple de transmutation d’un symbole d’une religion dans une autre. D’une certaine manière, l’Église d’Égypte assumait par-là l’idée séduisante que Dieu peut avoir communiqué aux hommes des bribes de la Révélation avant la venue du Fils en ce monde. Mystérieusement, le peuple des pharaons savait que la croix était source de vie. Dans les premiers siècles chrétiens d’Égypte, la croix ansée fut souvent représentée sur des tissus ou des stèles funéraires, voisinant à l’occasion avec d’autres formes de croix plus répandues dans le reste du monde chrétien. » explique Christian CANNUYER dans son article La croix copte : de la vie des dieux à la vie en Christ.

Que de bonnes raisons, s’il en fallait, pour rapporter une petite clef de vie en argent qui ira très bien au cou d’une épouse, d’une fille ou d’une amie, qui sans aucun doute appréciera cette attention !

Alain DEBLOCK

Expérience vécue lors de notre voyage en famille et entre amis en Égypte

Écrit le 5 février 2024

 

Les différents articles de blog à découvrir sur le même sujet et écrit à l’occasion de notre voyage :

En visite à Gizeh :

En visite à Louxor :

En visite à Abu Simbel :

En visite au temple d’Horus à Edfou :

En visite à Kom Ombo :

En visite au musée national du Caire :

Découverte de l’Égypte :

À propos d’Akhenaton :

Voir aussi