Contactez-nous
Le blog / Infos destinations

Un séminaire de formation à Marseille

Voyage sur mesure à Marseille pour l'enseignement catholique  Côte d'Azur Un séminaire de formation à Marseille

Les séminaires de formation pour les responsables et professeurs de l’enseignement catholique se tiennent la plupart du temps, pour des raisons pédagogiques évidentes, à Rome, à Assise ou en Grèce. Par la force des choses, nous sommes amenés depuis ces derniers mois à réfléchir autrement et à nous recentrer sur les nombreuses possibilités offertes sur notre territoire où certaines villes conservent le souvenir archéologique et historique des premières communautés chrétiennes et de leur épanouissement jusqu’à devenir fondatrices de notre civilisation occidentale.

Il y a plusieurs motifs de choisir Marseille pour l’organisation d’une cession de formation; d’une part, ses profondes racines chrétiennes puisque la Provence fut une terre d’évangélisation précoce, d’autre part les enjeux civilisationnels futurs auxquels la cité ouverte sur le monde méditerranéen doit faire face.

Fière de ses racines – la ville a plus de 2 600 ans –  et en même temps créative et dans son époque – l’extraordinaire MUcem de Rudy Ricciotti –  Marseille a une personnalité forte qui bouscule le visiteur.

De la Phocéa grecque, dont on a gardé les vestiges du port antique, à la Massilia romaine, païenne puis chrétienne, c’est toute la riche histoire de la Méditerranée qui s’y raconte.

Avec la visite de l’abbaye Saint-Victor, fondée au V° siècle, on découvre les premières communautés chrétiennes, la brillante période paléochrétienne, le déclin consécutif aux invasions musulmanes en Provence,  puis l’âge d’or du Moyen-Âge et la décadence qui accompagne la guerre de Cent Ans et la grande peste, jusqu’aux destructions de la Révolution… 1 200 ans d’histoire. Le fort Saint-Jean, qui aujourd’hui fait partie du magnifique complexe muséal du MUcem, fut la commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Avec l’ancienne église templière de Saint-Féréol, c’est le souffle épique des croisades qui enfle sur le Vieux-Port.

Et enfin, pour associer le plaisir au travail et respirer l’air du grand large, on peut organiser une découverte en bateau de l’éblouissante baie de Marseille et de ses calanques, et se laisser gagner par la joie de vivre et la truculence des Marseillais.

Madeleine Troude

Voir aussi