Contactez-nous
Le blog / Infos destinations

La vérité sur la légende de saint Jérôme

Un saint peut en cacher un autre !  La vérité sur la légende de saint Jérôme

Pourquoi saint Jérôme est-il représenté avec un lion dans la tradition catholique mais pas dans l’iconographie byzantine ?

A cause d’un problème de traduction ! Au moyen-âge, les pèlerins en Palestine qui ne parlaient que le latin ont confondu le nom du héros de la célèbre légende de saint Gérasime avec celui du traducteur de la bible. C’est le comble pour un philologue, d’être affublé de la légende d’un autre par la méconnaissance des langues de ses admirateurs.

Reste cette belle histoire qui se déroule dans un monastère proche du Jourdain.

Alors que saint Gérasime marchait le long du Jourdain, il rencontra un lion qui rugissait de douleur. La pointe d’un roseau était profondément enfoncée dans sa patte. Voyant le saint homme, le lion lui montra sa patte en le suppliant d’alléger sa souffrance. Ému, Gérasime prit la patte, perça l’abcès et retira la pointe. Il nettoya et pansa la blessure, puis libéra l’animal. Le lion guéri ne voulut plus le quitter. Surpris par l’attitude du fauve, Gérasime entreprit de le nourrir de pain et de légumes.

Le monastère possédait un âne chargé d’apporter l’eau du Jourdain. Le lion prit l’habitude d’accompagner l’âne en fidèle protecteur. Un jour, l’âne s’éloigna et fut capturer par des chameliers arabes. Voyant le lion revenir seul, Gérasime lui demanda où était l’âne. L’animal ne répondit pas. Gérasime insista : « as-tu mangé l’âne ? Dans ce cas, tu rempliras toi-même la tâche de l’âne ».

A compter de cette date, le lion porta les récipients remplis d’eau. Plusieurs mois après, le chamelier repassa  le Jourdain accompagné de l’âne chargé de blé et tomba nez à nez avec le lion. Pris de panique devant le fauve, il s’enfuit. Le lion reconnu l’âne et le ramena avec trois chameaux au monastère. Constatant son erreur, Gérasime le baptisa « Jourdain » et l’animal partagea la cellule du moine. Lorsque ce dernier s’en alla rejoindre le Seigneur, le lion se coucha sur sa tombe et mourut.

Voir aussi