Contactez-nous
Le blog / Infos destinations

Constantin, le premier empereur chrétien

Rome Constantin, le premier empereur chrétien

La statue colossale de Constantin, aujourd’hui partiellement reconstituée et exposée aux Musées du Capitole à Rome, offre un témoignage spectaculaire de l’art monumental de l’Antiquité tardive. Originellement située dans la basilique de Maxence dans le Forum Romain, cette statue gigantesque représentait l’empereur Constantin assis, dans une position typiquement réservée à Zeus. Les fragments préservés, notamment la tête, les mains et une partie de la jambe, révèlent un travail d’une remarquable finesse, contrastant avec la taille imposante des pièces.

Constantin réunifie l’empire et récupère tous les pouvoirs. C’est un chef autoritaire qui tue son propre fils par crainte un coup d’état, un empereur qui prend le risque de transférer Rome à Constantinople, le premier empereur chrétien, un chef de guerre qui se prend pour un théologien ! Constantin reste une figure énigmatique qui aura marqué définitivement l’histoire.

Point historique

Constantin, né en Serbie vers 280, est le fils de Constance Chlore, empereur dans le cadre de la tétrarchie et d’Hélène de condition très modeste, simple serveuse dans une taverne. À la mort de son père en 306, Constantin est acclamé par ses troupes et proclamé César par Galère. Mais Maxence, fils de l’ancien Auguste, se fait acclamer à Rome. Cette guerre durera jusqu’en 313. Constantin gagne la bataille dite du pont Milvius contre lui. En 324, il écrase Licinius et rétablit l’unité de l’Empire. Prudent, Constantin ne persécutera pas les païens. Il ne défavorisera ni les uns ni les autres. En 324, Constantin décide la construction de sa nouvelle capitale, Constantinople inaugurée en 330, et fera construire Sainte-Sophie.

Des parents religieux

Constantin est monothéiste comme son père, attaché au culte du Sol Invictus (« soleil invaincu ») dont la fête principale est le 25 décembre, le lendemain du solstice d’hiver. Il est proche de sa mère, Hélène connue pour son pèlerinage en Terre Sainte où elle découvrit les lieux saints, notamment le site du Saint-Sépulcre où son fils fit construire la basilique. Sa « découverte » des clous de la crucifixion et d’un morceau de la « vraie » Croix, en fait la sainte patronne des archéologues mais aussi des marchands de clous et d’aiguilles !…

L’apparition de Dieu à Constantin

Lors de la bataille du Pont Milvius, Constantin a une vision, l’apparition de la Croix dans le ciel et il aurait entendu : « Par ce signe, tu vaincras ». Constantin fit marquer les boucliers de ses légionnaires d’un chrisme (X et P entrelacés, les initiales du mot « Christ » qui restera l’emblème de la chrétienté combattante). Est-ce une invention de Constantin pour conjurer l’oracle de Maxence ? Est-ce une légende qui s’est installée ? Ou une vision comme celle de Jeanne d’Arc ? Constantin se mêle des affaires de l’Église. Pour contrer l’arianisme, il convoque le concile de Nicée sur la double nature divine et humaine du Christ qui donnera le Credo.

Aurélien THIBAULT

Écrit le 6 février 2024

Voir aussi