Contactez-nous
Le blog / Infos destinations

Du Puy-en-Velay à Rocamadour : l’espérance au cœur avec la Vierge Marie

Un pèlerinage sur la via Podiensis  Sud-Ouest Du Puy-en-Velay à Rocamadour : l’espérance au cœur avec la Vierge Marie

Entre Le Puy-en-Velay et Rocamadour, les hiératiques et énigmatiques Vierges noires romanes invitent le pèlerin à participer au mystère de l’incarnation.

Capitale des chemins de Saint-Jacques de Compostelle, le Puy-en-Velay est un sanctuaire depuis des temps immémoriaux. Dans ce haut-lieu de pèlerinage, depuis la plus haute époque médiévale, les pèlerins viennent s’agenouiller sur la « Pierre des Fièvres » et adorer la Vierge noire dans la cathédrale Notre-Dame.

Cette ville montgolfière est hérissée de sanctuaires romans perchés sur des pitons de roche volcanique dont l’ascension sportive se voit récompensée par de merveilleuses découvertes comme le décor de fresques dans la chapelle du Rocher Saint-Michel d’Aiguilhe.

Face à Notre-Dame-de-France, le rocher d’Espaly accueille le sanctuaire Saint-Joseph de bon Espoir où chacun vient trouver soutien auprès de saint Joseph.

Une halte à Mende s’impose pour découvrir l’imposante cathédrale et se recueillir devant une Vierge noire du 11ème siècle qui, selon la légende, aurait été rapportée d’Orient par les croisés.

Conques est une étape incontournable. Entre les vieilles pierres de l’abbatiale romane se livre une guerre éternelle entre l’ombre et  la lumière exprimée dans une formidable énergie de la matière magnifiée par les vitraux conçus par Pierre Soulages.  Ici, l’Europe entière voue un culte millénaire aux reliques  de sainte Foy, l’enfant martyre.

Pour sacrifier à la tradition, l’arrivée à Rocamadour se fait par une marche sur la voie sainte. La « bienheureuse Vierge noire de Rocamadour », mentionnée dès 1105, protectrice des marins, accueille les « roumieux » qui dans un dernier sursaut de courage gravissent jusqu’au sommet l’escalier monumental qui traverse la cité médiévale.

Le parcours, du parc régional de l’Aubrac aux villages médiévaux classés « plus beaux villages de France », offre la découverte d’une très belle  province dans laquelle la chrétienté a eu une place importante dès le IV° siècle et où a pris naissance le mouvement spirituel et social « La paix de Dieu » qui fonda les bases morales de la société médiévale.

 

Voir aussi