Contactez-nous
Irlande Pèlerinage Dans les pas de saint Patrick

Pèlerinage en Irlande : sur les traces de St Patrick

Il y avait certainement des communautés chrétiennes en Irlande avant l’arrivée de saint Patrick. Une chronique raconte l’envoi en 431 par le pape Célestin de l’évêque Palladius pour les chrétiens du pays. Mais saint Patrick fait l’objet d’une véritable vénération par les irlandais du monde entier. Il aurait débarqué sur l’île en 432 à Saul près de Downpatrick. Avec ses disciples, il aurait sillonné le pays pendant une trentaine d’années, baptisé des milliers de personnes, fondé de nombreuses églises et l’évêché d’Armagh, si bien qu’à la fin du V° siècle, toute l’Irlande était christianisée.

Faire un pèlerinage en Irlande, c’est d’abord se rendre sur tous les lieux fondateurs du christianisme irlandais : Downpatrick, Armagh, Croagh Patrick où saint Patrick aurait fait une retraite de 441 jours pendant lesquels il aurait délivré l’île des serpents. C’est visiter ces monastères qui furent d’abord les piliers des communautés, puis le refuge du christianisme d’occident, dès le VI° siècle, à la suite de la chute de Rome. Le livre de Kells, le célèbre évangéliaire exposé à la bibliothèque universitaire de Dublin, témoigne de l’excellente maîtrise de l’enluminure de ces moines. C’est prendre un temps de prière au sanctuaire de Knock, haut lieu de pèlerinage catholique considéré comme le Lourdes irlandais où, le 21 août 1879, la Vierge Marie, saint Joseph, saint Jean et Jésus sous l’apparence d’un agneau seraient apparues à 15 personnes. C’est enfin admirer la beauté de la création en découvrant les somptueux paysages de l’île d’Émeraude.

© TERRALTO

Ce type de voyage vous intéresse ? Débuter mon projet

Conseils Terralto pour bien préparer votre pèlerinage sur mesure en Irlande

SAISONS À PRIVILÉGIER POUR VOTRE SÉJOUR EN IRLANDE

Climat doux grâce au Gulf Stream et aux vents tempérés. Peu de variations de températures sur toute l’île. Peu de neige mais des pluies assez fréquentes (200 jours/an) mais le soleil brille! Surtout en mars et en juin.

ÉQUIPEMENTS À PRÉVOIR

Prévoyez toute l’année les mêmes vêtements qu’en France à la même saison.

Ne pas oublier : lunettes de soleil, chapeau/casquette, bonnes chaussures “de marche”, crème solaire… Vêtement de pluie, parapluie

RÈGLES DE COURTOISIE À RESPECTER EN IRLANDE

Ne pas annuler les rendez-vous au dernier moment, laisser un don aux lieux de célébration et aux intervenants.

Se couvrir les épaules et les jambes sur les sites religieux.

SANTÉ

aucune vaccination particulière n’est nécessaire (soyez cependant à jour des vaccinations habituelles).

FORMALITÉS POUR LES RESSORTISSANTS DE L’UE

Carte Nationale d’Identité, ou passeport, en cours de validité.

Pour les mineurs non accompagnés d’un adulte ayant l’autorité parentale : AUTORISATION DE SORTIE DU TERRITOIRE OBLIGATOIRE à compter du 15/01/17.

CARTE D’IDENTITÉ

Eire République Parlementaire membre de l’UE et de l’espace Schengen, zone Euro
Capitale Dublin
Superficie  70280 km2

Population 3,9 millions d’habitants
Langues Anglais et irlandais

Religion Catholique (95%) et protestants (4%)

Courant   220 V prise 3 fiches, adaptateur nécessaire
Décalage horaire GMT – Moins 1 heure par rapport à la France

Indicatif téléphonique : 00353 (ou +353)

Domaine internet : .ie

GÉOGRAPHIE

République d’Irlande, en gaélique Eire, état d’Europe occidentale. République parlementaire, capitale Dublin. Indépendante depuis 1937. Membre des Nations Unis (1955) de la CEE (1973) Union Européenne (1992). L’île est divisée en 4 provinces  (une partie de l’Ulster est partagée avec l’Eire) et 32 comtés (26 pour l’Irlande du Nord/Eire). 70280 km² – 85 % de la superficie de l’île (15 %  restant : Ulster ou Irlande du Nord) capitale Belfast.

Ile baignée à l’ouest par l’Atlantique, à l’est par la Mer d’Irlande, au Nord par le North Channel (20 km entre l’Irlande et l’Ecosse) et au sud par le St George’s Channel (à 80 km des côtes britanniques). Plaine centrale (entourée de montagnes) avec d’innombrables petites collines et lacs. Montagnes du nord et du sud formées de blocs de schiste, celles de l’ouest et de l’est de granit, celles du nord-est de basalte (40 000 colonnes de la «chaussée des Géants»). Nombreux lacs, marais et fleuves. Végétation très variée : plantes méditerranéennes et tropicales (climat doux), paysage verdoyant. 3169 km de côtes très accidentées.

HISTOIRE

8000 av. JC Installation en Irlande de peuples d’origine inconnue. Hommes du mésolithique «âge de pierre moyen».
3500 av. JC Civilisation des mégalithes : agriculture, élevage poterie.
2000 av. JC Age de bronze : civilisation des tumulus. Beaux objets (chaudrons, haches, épées, boucliers).
LES CELTES
2ème millénaire av. JC Peuples indo-européens en Europe centrale : migration des Boidels ou Gaëls vers les îles britanniques possible.
1er millénaire av. JC Techniques de la métallurgie du fer.
du 6ème au 1er siècle av. JC Début de la grande expansion celte en Europe, apogée de la civilisation celte. L’Irlande se divise en petits royaumes.
254 ap. JC Début de la monarchie de Tara qui durera plusieurs siècles.
LA CHRISTIANISATION
Vème siècle Christianisation de l’Irlande (Saint Patrick) Grand Epanouissement culturel.
VIème/IXème Prêtre missionnaires irlandais (saint Colomban, saint Gall) répandent la foi chrétienne lors de leurs voyages en Europe et fondent des monastères.
LES VIKINGS
792 Attaque des côtes irlandaises par les Vikings.  Côte Est ravagée. Construction des tours rondes.
841 Vikings danois fondent une colonie à l’embouchure de la Liffey qui deviendra Dublin.
DOMINATION ANGLO-NORMANDE
1 169 Débarquement des Normands.
1 175 Traité de Windsor : Irlande est colonie anglaise.
1 394 Révolte contre Richard II.
1 534 Nouvelle révolte réprimée. Henri VIII roi d’Irlande, chef de l’Eglise. Rupture avec Rome, destruction de nombreux monastères. Influence de la religion nouvelle dans les grandes villes.
LUTTE CONTRE LES CATHOLIQUES
1594-1603 Guerre de 9 ans suit à l’envoi de colons anglais en Irlande  : politique de «plantation». Terres confisquées aux irlandais catholiques distribuées aux anglais protestants.
1 649 Nord de l’île majoritairement protestant et catholiques «parqués» sur les terres inhospitalières bordant le Shannon.
1 695 Religion de Rome interdite, anglais langue officielle, culture gaélique interdite.
XVIIIème 1ère vague d’immigration vers l’Amérique.
1 782 Parlement Irlandais à Dublin. Droit de vote accordé aux Catholiques.
1 791 Société des Irlandais Unis fondée par catholiques et protestants, mais problèmes avec les Orangistes.
1 800 Act of Union : l’Irlande devient partie intégrante du Royaume Uni. Les Irlandais n’acceptent pas l’union.
1 845 LA GRANDE FAMINE
2ème vague d’immigration aux États-Unis
1 893 RENAISSANCE DE LA CULTURE GAELIQUE
Ligue Gaélique : renouveau de la langue et de la culture irlandaise
PARTAGE DE  L’IRLANDE
1 899 Création de Sinn Fein pour obtenir l’indépendance
1 901 1er syndicat
1 914 Loi du Hom Rule (autonomie) signée mais application repoussée en raison de la guerre
21 Janvier 1919 Proclamation de la République d’Irlande : île coupée en deux
 919 Fondation de l’IRA (Irish Republican Army)
1 922 Guerre civile
1 937 République d’Irlande : nouvelle constitution. Etat indépendant et neutre, président élu au suffrage universel
1 968 Irlande du Nord : émeutes sanglantes entre catholiques et protestants
1970/1990 Attentats, négociations, répressions, espoirs de paix….
1 998 Accord du Vendredi Saint : avancée vers la Paix mais question du désarmement de l’IRA très contesté fait obstacle.
11 février 2000 De nouveaux désaccords entre les différentes parties conduisirent le gouvernement britannique à suspendre l’ensemble des institutions nord-irlandaises nouvellement établies. Cette décision fut immédiatement suivie du retrait de l’IRA de toute négociation avec la commission internationale des milices et de l’annulation de toutes les propositions faites ultérieurement. Le cessez-le-feu fut cependant maintenu.

Nation coupée en deux, avec l’Eire au sud et l’Ulster au nord, l’Irlande fût peuplée tardivement il y a 10000 ans par des populations venues essentiellement d’Écosse. Les celtes envahirent l’île par vagues successives à partir du 5ème siècle av. J.C. et  fondèrent de nombreux petits royaumes empêtrés dans des guerres continuelles. C’est saint Patrick qui, en 432, convertit au christianisme les rois irlandais en se servant du trèfle comme symbole de la Sainte-Trinité. Dès lors, la civilisation romaine s’implanta en  Irlande. L’arrivée des anglo-normands à la fin du 12ème siècle  mit un terme pour longtemps à la civilisation celte. La grande famine de 1845 conjuguée à une émigration massive aux États-Unis fit perdre au pays près d’un tiers de sa population. Après une succession de révoltes et de conflits impitoyables entre nationalistes et loyalistes, l’Irlande obtint son indépendance en 1949 sous le nom gaélique de Eire. En 1973, la république rentra dans la Communauté Économique Européenne.

En Irlande, l’histoire de l’art se confond avec celle des croyances. Elle commence avec  les mystérieuses figures que les peuples néolithiques gravaient sur les pierres de leurs sépultures et se poursuit après la conquête celtique par la richesse des ornements religieux exprimant la ferveur de la foi chrétienne, toujours en harmonie avec la singulière beauté naturelle des paysages de l’île.

 » Terre brûlée au vent, Des landes de pierre, Autour des lacs, C’est pour les vivants, Un peu d’enfer, Le Connemara. » Michel Sardou