Contactez-nous
Milan et les grands Lacs Pèlerinage Une Eglise en prise directe avec le monde

Un pèlerinage en Lombardie pour découvrir un centre de la chrétienté depuis l'antiquité.

C’est par l’Édit de Milan, en 313, que Constantin mit fin aux persécutions des chrétiens.

Terreau de longue date de la chrétienté qui y connut très tôt ses premiers martyrs, Milan devint au IV° siècle la ville de deux des quatre pères de l’Église latine, saint Ambroise et saint Augustin. Le premier convertit le second et le baptisa dans la cathédrale qui se trouvait à l’emplacement de l’actuel Duomo. La ville reste célèbre pour les disputes théologiques qui se tinrent entre les deux saints et pour leurs combats contre l’hérésie arienne.

Milan conserve de cette époque paléochrétienne quelques basiliques et églises dont les basiliques Saint-Laurent et Saint-Ambroise, remaniées et agrandies plusieurs fois. La crypte de la basilique Saint-Ambroise abrite le tombeau du saint patron de la ville. Quant à saint Augustin, ses reliques furent rapportées d’Afrique à Pavie, à la basilique San Pietro in Ciel d’Oro, pour y être conservées.

Le trésor le plus précieux du magnifique Duomo est la relique du Saint Cloud, le clou de la Vraie Croix qui selon la tradition aurait été retrouvé par sainte Hélène et qui est prélevé par l’évêque chaque deuxième dimanche de septembre et exposé pendant deux jours. C’est au Duomo, dans une petite chapelle octogonale, le Scurolo di San Carlo, qu’est hébergé le cercueil de cristal de saint Charles Borromée, grand artisan de la Contre-Réforme.

Dans le cadre magnifique des rives du lac de Côme, un ensemble dévotionnel datant du XVII° siècle, le Mont Sacré d’Ossucio, est constitué de quinze chapelles consacrées aux Mystères du Rosaire. Entre Bergame et le lac, le sanctuaire de Sotto Il Monte Giovanni XXIII est dédié au saint pape, initiateur du Concile de Vatican II. Enfin, Brescia fut la ville de Paul VI, l’autre pape de Vatican II, canonisé à son tour en octobre 2018.

© TERRALTO